Paris : des taux de plomb 40 fois supérieurs à la normale sur le chantier de la Gare d'Austerlitz

© PhotoPQR/Ouest-France/MaxPPP
© PhotoPQR/Ouest-France/MaxPPP

L'affaire a été révélée par nos confrères du Parisien. L'entreprise chargée des opérations de désamiantage et de déplombage de la Gare d'Austerlitz alerte sur des taux de plombs alarmants sur ce chantier. Elle a décidé de suspendre les travaux. La SNCF se retourne contre cette dernière.

Par France 3 Paris IDF / VP avec A.Joudi et AFP

Depuis 2 ans, la halle de la Gare d'Austerlitz est en pleine rénovation. L'une des opérations consistent à enlever les plomb contenu dans la peinture. Problème : des taux 40 fois supérieurs à la normale ont été relevés. Des analyses commandées par l'une des entreprises en charge de ce chantier. Son directeur a donc décidé de donner l'alerte.

Une "pollution globale et historique"

Le directeur général de la société MASCI contacté par l'un de nos journalistes a déclaré que "la pollution du site est  globale et historique". Il ajoute que "entre le problème sanitaire posé par ces taux de plomb et la survie de l'entreprise, j'ai choisi". En effet c'est un contrat de plusieurs millions d'euros. Il a choisi de suspendre les travaux de déplombage mais d'autres entreprises continuent d'y travailler. D'après son témoignage ces salariés ne mangent même plus à la gare et ne consomment pas les sandwiches vendus sur place.
Si les ouvriers qui interviennent sur les opérations de déplombage portent des équipements spécifiques pour les protéger, les autres travailleurs, les commerçants et encore moins les voyageurs ne bénéficient ni de protection ni d'information. Le directeur général affirme avoir alerté la SNCF.

Des courriers pour informer les autorités ont été envoyés par l'entreprise à l'Inspection du Travail, l'Agence Régional de Santé, la préfecture d'Ile-de-France, la Mairie de Paris et le Conseil Régional. Elle y fait part "d'une situation jugée extrêmement alarmante relative à l'exposition au plomb des trazvilleurs riverains, des usagers RATP et passants tant dans la gare d'Austerlitz qu'aux abords de la gare dans le voisinage de l'ouvrage."

Selon lui, il existe bien une solution pour éviter que les écailles de peintures contenant du plomb ne se dispersent et ne retoombent au sol : l'application d'un vernis. Mais cette mesure de précaution n'aurait été prise que sur 15% de la surface du chantier dans les zones B1 et B2. 

La SNCF se retourne contre l'entreprise

La SNCF a publié un communiqué dans lequel elle accuse cette société de méconnaître "de manière grave et répétée ses obligations contractuelles." La société de transport menace également l'entreprise de résiliation de son contrat "pour faute du marché dont elle est titulaire".

SNCF Gares & Connexions assure avoir "mis en place toutes les dispositions permettant de garantir la sécurité des personnes et des biens sur le périmètre du chantier et ses abords (...) Un expert plomb et un surveillant de travaux, indépendants et mandatés par SNCF Gares & Connexions, suivent le déroulement du chantier, effectuent des rapports
de visites hebdomadaires et formulent des préconisations".



 

Sur le même sujet

Les + Lus