Paris vidée de ses voitures ce dimanche 19 septembre

De 11h à 18h, les espaces de la capitale habituellement destinés à la circulation routière sont laissés libres au profit des mobilités dites "douces".

A Paris, ce dimanche 19 septembre, se déroule la septième édition de la Journée sans voiture – désormais dénommée la "Journée Paris Respire sans voiture". Née sous le premier mandat d’Anne Hidalgo, organisée par la Ville de Paris, cette journée a pour objectif de rendre l’espace public parisien plus agréable et moins pollué. "Parisiens et visiteurs pourront laisser leur voiture ou leur deux-roues à moteur au parking", a affirmé la mairie dans un communiqué. Cette journée se déroulera dans toute la capitale. Elle exclut cependant la zone du périphérique qui, lui, restera praticable pour les automobilistes.

Ainsi, de 11h à 18h, les espaces habituellement destinés à la circulation routière sont laissés libres au profit des mobilités dites "douces" (marche, course à pied, roller, cyclisme...). De même, durant cette plage horaire, aucun véhicule motorisé personnel – voitures et deux-roues motorisés, y compris les modèles électriques – n'aura le droit de circuler dans la capitale.

Pour rappel, chaque premier dimanche du mois, le centre de la capitale est déjà réservé aux piétons et aux circulations "douces". 

Qui peut circuler ? Comment ? Où ? A quelles conditions ? 

Au cours de cette Journée sans voitures, certains véhicules motorisés seront quand même autorisés à circuler dans la capitale : les véhicules de secours, les transports en commun, les lignes touristiques, les taxis, les VTC et les camions de déménagements. Cependant, dans l’hyper-centre (les Ier, IIème, IIIème et IVème arrondissements), la place de l'Etoile, les Champs-Élysées et dans des zones dites "Paris respire", aucun véhicule, à l’exception des bus et des taxis, ne pourra circuler car ces secteurs seront entièrement piétonnisés. Ils ne devront par ailleurs pas dépasser les 20 km/h. 

Dans le reste de la zone parisienne, les bus, les véhicules de secours, les taxis et VTC pourront circuler, mais avec une vitesse maximum autorisée limitée à 30 km/h.

Des barrages seront mis en place aux portes de la ville afin de contrôler les automobilistes souhaitant circuler dans la capitale durant cette journée. Pour ceux qui auraient besoin de quitter ou regagner leur domicile parisien, un justificatif de domicile devra être présenté aux forces de l’ordre.  Tout contrevenant s'exposera à une amande de 135 euros.

De leur côté, les professionnels pouvant justifier d’une intervention urgente tels que les plombiers ou serruriers auront le droit de circuler, tout comme les médecins à domicile. Il sera également possible de déménager, sur présentation d’une autorisation de stationnement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
événements sorties et loisirs