• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Un Parisien verbalisé pour avoir joué de la guitare au jardin du Luxembourg

Illustration / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Illustration / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Un musicien a reçu un PV pour avoir joué de la guitare un dimanche au jardin du Luxembourg. Mais, a-t-on le droit de jouer de la musique dans les parcs et jardins de la capitale ?
 

Par M.P

C’était un dimanche ensoleillé, Léo Arguillère Toussaint avait retrouvé quelques amis au jardin du Luxembourg et jouait des arpèges à la  guitare. Un agent de sécurité lui demande d’arrêter « sans vraiment d’explication », raconte le musicien professionnel.  Léo range l’instrument mais le ressort un peu plus tard et joue discrètement. Deux heures après, un deuxième agent le verbalise. Scandalisé, il raconte sa mésaventure dans un post partagé plus de 43 000 fois sur Facebook.
 
« Ce qui devait arriver est arrivé : Hier j'ai été puni comme un délinquant par la loi pour avoir joué de la musique. Faire de la musique ne devrait pas être un délit. », écrit-il dans un post sur Facebook.
 


Au-delà de l’interdiction de jouer de la musique, ce qui indigne Léo, c’est l’attitude du deuxième agent au moment de lui remettre son PV, « humiliation, insulte homophobe », dénonce –t-il. Le jeune homme nous a confirmé avoir déposé plainte contre lui le 26 avril pour «outrage sexiste »


La musique interdite par le règlement du jardin du Luxembourg

Léo Arguillère Toussaint a reçu de très nombreux messages de soutien sur les réseaux sociaux. « Ne lâchez pas votre combat sans musique nous ne serions pas ce que nous sommes.... », l’encourage une internaute. Quelques messages assez haineux aussi « mais qui ont rapidement été ensevelis sous une pluie de bienveillance et de soutiens », nous a confié Léo Arguillère Toussaint. «J’ai évidemment ressentis beaucoup de gratitude, surtout pour ceux qui ont pris le temps de m’écrire en privé, soit pour partager une histoire personnelle soit pour me témoigner leur soutien. »

Mais avait-il vraiment le droit de jouer ? La réponse est non. Selon, l’article 6 du règlement intérieur du jardin du Luxembourg, affecté au Sénat, «l’usage d’instruments de musique est soumis à autorisation spéciale. »

Et dans les autres parcs parisiens ?

Le règlement intérieur des jardins et bois appartenant à la mairie de Paris est moins catégorique. Il stipule que « sont interdits les bruits gênants par leur intensité, leur durée, leur fréquence ou leur caractère agressif, en particuliers ceux produits par les instruments de musique et de percussion et par la diffusion de musique amplifiée, sauf dérogation. »
Contactée la mairie de Paris, nous explique faire du cas par cas. « Tout dépend de l’intensité, et si ça gène les voisins. Au bois de Vincennes, vous allez peut-être moins gêner que dans un petit square», nous a expliqué la mairie de Paris.

Un arrêté préfectoral a interdit la musique autour du bassin de la Villette l'été dernier

La musique a aussi été interdite dans d'autres endroits à Paris. Du 2 juillet au 23 septembre 2018, autour du bassin de la Villette, la préfécture avait mis en place un arrêté interdisant l'usage d'instruments de musique de 22 heures à 7 heures.  "Considérant que les riverains du bassin de la Villette sont exposés la nuit aux nuisance sonores générées par les musiciens de rue; que des bruits ou tapages nocturnes troublant la tranquilité d'autrui constituent une infraction à la loi pénale", stipulait le document. 

Léo n'a pas encore reçu l'amende et ne sait pas à combien elle devrait s'élever. Il devrait attendre quelque temps avant de retourner au jardin du Luxembourg. 
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les mesures pour l'avenir du périphérique :

Les + Lus