Pour la première fois de son histoire, le PSG qualifié en finale de la Ligue des champions

Match sans faute pour le Paris Saint-Germain qui l'emporte 3-0 face au RB Leipzig en demi-finale de la Ligue des champions. Le PSG est le cinquième club français à atteindre ce niveau de la compétition.
Le PSG devient le cinquième club français à accéder à la finale de la Ligue des champions.
Le PSG devient le cinquième club français à accéder à la finale de la Ligue des champions. © David Ramos / POOL / AFP
Trois buts sont venus sceller les espoirs du RB Leipzig. Trois buts signés Marquinhos (13'), Angel Di Maria (42') et Juan Bernat (56'). Une attaque qui n'aura laissé que peu de chances au club allemand, créé en 2009 par le groupe Red Bull pour bousculer l'aristocratie du football continental.

Ainsi, Neymar, qui rêve d'entamer à 28 ans son règne comme nouveau meilleur joueur de la planète, ne s'y est pas trompé en réalisant une sublime partie... même sans avoir réussi à marquer. Avec un jeu provocateur, il aura réussi à se procurer de nombreuses fautes, pas moins de 24 en faveur des Parisiens.

Et c'est sur un coup franc qu'Angel Di Maria (suspendu contre Bergame) a centré pour Marquinhos qui a marqué de la tête et ouvert le score.  

Gulácsi auteur d'arrêts décisifs

Rapidement, les Parisiens ont pris l'ascendant sur le RB Leipzig et multiplié les tirs cadrés. Le gardien hongrois, Péter Gulácsi, a permis au club allemand de sauver l'honneur en empêchant l'humiliation.

Auteur de plusieurs arrêts impressionnants, Gulácsi a fait plusieurs parades comme à la 16' et la 70' minutes face à deux tirs de Kylian Mbappé.

Mais une erreur de relance à la 42' permis à Neymar de servir Di Maria par une talonnade acrobatique qui marque le deuxième but du match.

Le but du 3-0 aurait pu avoir lieu dans la foulée si "Ney" avait mieux cadré son tir après le centre en retrait de Mbappé (45'). Il sera l'œuvre de Juan Bernat, oublié par la défense, dès le retour des vestiaires (56').  

Cinquième club français en finale

Performance inoubliable pour le PSG qui devient le cinquième club français à atteindre la finale de la plus prestigieuse des coupes d'Europe après Reims (1956, 1959), Saint-Etienne (1976), Marseille (1991, 1993) et Monaco (2004).

"Pour nous, le club, c'est une soirée historique, une soirée magnifique. Les joueurs ont fait un match parfait contre une équipe pas facile du tout. Je suis très fier, de nos joueurs, du staff. On a fait un grand match. On est encore là", a savouré Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG sur RMC Sport après la victoire en demi-finale contre Leipzig (3-0).

Ce dernier carré a été bien difficile à atteindre pour ce PSG version qataris. Les propriétaires, arrivés en 2011, ont pourtant massivement investis, à l'image de l'achat de Mbappé et Neymar pour le montant fou de 400 millions d'euros.

L'espoir est là alors que la plupart des clubs qui ont emporté la Ligue des champions ces dernières années ne sont plus présents. Les Parisiens sauront ce mercredi soir qui du Bayern Munich ou de Lyon sera leur prochain adversaire dans cette compétition au format inédit.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue des champions football sport psg