• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Publicité “dégradante” : Yves Saint Laurent a retiré ses affiches

Une affiche publicitaire polémique d'Yves Saint Laurent, à Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Une affiche publicitaire polémique d'Yves Saint Laurent, à Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Les affiches publicitaires Yves Saint Laurent jugées "dégradantes" pour l'image de la femme ont été retirées, a indiqué l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Un retrait "rarissime", selon les termes de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité. Les affiches publicitaires d'Yves Saint Laurent, qui avaient enflammé la Toile ces derniers jours ont retirées, dans la nuit de mercredi à jeudi. 
Jugées "dégradantes" pour l'image de la femme, ces affiches montraient notamment des femmes filiformes, les jambes écartées. environ 200 plaintes ont été reçues par l'ARPP. Le directeur général de l'autorité de régulation, Stéphane Martin, a confié ne pas avoir le souvenir d'un tel cas de figure en sept ans à l'ARPP. Ces plaintes portaient sur plusieurs motifs, comme "images dégradantes", "femmes-objets", "valorisation de l'anorexie" et même "incitation au viol"... 

Mobilisation sur Twitter

A la veille de la journée internationale des droits des femmes, un hashtag #YSLRetireTaPubDégradante avait fédéré les messages d'indignation sur Twitter.

L'ARPP avait demandé le 6 mars à l'annonceur de retirer ces publicités chocs, l'autorité de régulation jugeant qu'elles réduisaient les femmes "à la fonction d’objet sexuel et portent atteinte à leur dignité". 

Sur le même sujet

ITW de Michel Cadiot, préfet de région

Les + Lus