RATP : la ligne 8 en cure de jouvence pour améliorer sa ponctualité

La ligne 8 du métro va faire l'objet d'un vaste plan de modernisation qui doit s'achever en 2030 avec l'arrivée d'une nouvelle génération de trains. Un atelier de maintenance va être installé à Créteil. Valérie Pécresse, présidente d'IDFM et Jean Castex, PDG du Groupe RATP ont dévoilé ce mercredi le calendrier de ce plan.

"Concernant la livraison du MF19 prévu pour 2030, nous pensons possible d'accélérer de six mois la livraison de ces matériels et donc les faire arriver mi-2029", annonce la présidente d'Île-de-France Mobilités (IdFM), Valérie Pecresse. Le MF19 ou Métro Fer appel d'offres 2019, "plus spacieux et plus performant", selon IDFM est une nouvelle génération de trains. Elle doit équiper la ligne 8 mais, aussi d'autres lignes : la 3, 3bis, 7, 7bis, 10, 12 et 13 à partir de 2024. 

En attendant cette nouvelle flotte, Île-de-France Mobilités a décidé d'engager un vaste plan de modernisation de cette ligne jusqu'en 2030. Un milliard et 100 millions d'euros seront consacrés à ce réseau, selon Valérie Pécresse. Cela va se traduire d'abord par la rénovation du matériel roulant qui aujourd'hui plus de 30 ans d'activités. Quinze rames ont déjà été rénovées, les 44 restantes le seront entre 2023 et 2026. 

Côté maintenance et réparations des trains existants, l’objectif pour IDFM et la RATP est de "désaturer" les ateliers existants, tous situés à l'ouest de Paris. Un nouveau site de maintenance des trains va être créé à Créteil et accueillir des 2029 la nouvelle génération de trains. Un investissement indispensable selon la RATP dû à l'arrivée de la nouvelle flotte de trains en 2029.

Mais le nouveau centre va permettre aussi d'améliorer le service, de "se doter une meilleure répartition de notre maintenance", explique Jérôme Lefebvre, le directeur de la ligne 8. "Aujourd'hui, on a ici l'atelier Javel et le centre de dépannage qui est à Balard, quand on doit insérer des rames dans l'exploitation pour venir à l'atelier, obligatoirement, ça génère des perturbations sur le trafic", ajoute-t-il.  

La ligne la plus longue et de plus en plus chargée

La ligne 8 qui relie les stations Balard et Créteil est la plus longue du réseau : 24,7 km. Le matériel roulant représente 59 rames et 50 d'entre elles assurent le service chaque jour. "7 trains sont réservés à la maintenance - un est actuellement en rénovation - ce qui fait un taux de maintenance d'environ 12 %, c'est l'un des plus bas du réseau. On a quand même un parc qui est vieillissant mais, qui est sous-dimensionné", assure Jérôme Lefebvre.

D'autant que cette ligne connaît une croissance de sa fréquentation. "On est à peu près à 96 % du trafic d'avant covid en décembre 2018 avec des zones touristiques ou ça remonte encore plus vite comme Concorde, Invalides ou Opéra", analyse le directeur de la ligne.

Recruter du personnel qualifié : un défi permanent

La ligne 8 n'est pas, on va dire ça pudiquement, la plus attractive du métro, c'est une ligne sous-modernisée, avec des problèmes de sous-effectifs et notre job c'est de fidéliser des conducteurs", résume Jean Castex, le président de la RATP. Embaucher et garder son personnel, c'est l'un des autres enjeux de la RATP.

Un défi permanent. "En un an, j'ai renouvelé quasiment un tiers de mon effectif avec le jeu des mutations et des départs", calcule Jerôme Lefebvre. La situation est encore plus tendue dans le secteur de la maintenance. Il manque, par exemple, sur le site de Javel des dépanneurs, des mécaniciens. Une campagne de recrutement a été lancée.

Concernant les conducteurs, le président de la RATP, Jean Castex rassure : "le recrutement - concernant les conducteurs - on l'a surcalibré pour les Jeux olympiques et on ne fait pas des recrutements temporaires pour les J.O. On va anticiper des recrutements pour être encore plus doté au moment des J.O et après".