• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Dans le rétro - Le bal des pompiers de Paris : une tradition née à Montmartre

Bal des pompiers - 1965 / © INA
Bal des pompiers - 1965 / © INA

Le bal des pompiers est une tradition française. Les soirs du 13 ou du 14 juillet, les soldats du feu organisent un bal ouvert à tous. Une caserne parisienne est à l'initiative de cette coutume, mais laquelle ?

Par Sylvie Drouin - France Montagne

Chaque année, plus d'une quarantaine de caserne de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) accueillent la population parisienne et celle des départements de la Petite Couronne pour ce bal estival devenu, au fil des ans, une véritable institution.

L'origine du bal des pompiers

Le 13 Juillet 1937, dans l'euphorie d'un retour de défilé, les pompiers de la caserne Carpeau de Montmartre dans le 18ème décident d'ouvrir leurs portes à la population
Le succès est tel que l'évènement se propage aux autres casernes de Paris et d'ailleurs.
Á l'époque, l'opération portes ouvertes devient un rendez-vous festif et populaire. C'est le temps de démonstrations de gymnastique et d'exercices de départ de feu, avec buvette et bal musette.

Depuis, le bal se perpétue. Et plus généralement le soir du 13 juillet dans toutes les régions de France.
Du centre de secours de Ploërmel à la caserne de Strasbourg, les amicales de sapeurs-pompiers se mobilisent pour organiser l'évènement.
 

Un rendez-vous incontournable

80 ans et un succès qui ne se dément pas.
Le bal s'adapte aux modes musicales : des flonflons de la valse musette d'antan, aux rythmes de la musique électronique...
Les pompiers organisent de vrais concerts en live. Et c'est peut-être l'occasion, pour le public, de voir à la table de mixage un pompier-DJ.

Dans la capitale, comme partout ailleurs, des milliers de personnes sont attendues dans les casernes. En 2018, le public devait patienter plusieurs heures dans une file d'attente avant d'entrer dans la magnifique cour de la caserne Sévigné dans le Marais.
Et pour la première fois, un bal a eu lieu en dehors d'une caserne le 14 juillet, à la Cité des Sciences et de l'Industrie avec des démonstrations de gymnastique proposées par les sapeurs-pompiers

Comment expliquer ce succès ?

La côte des initiateurs y est peut-être pour quelque chose.
Les soldats du feu bénéficient d'un taux de confiance élevé.
Ils sont souvent admirés pour leur courage et leur dévouement

Le bal des pompiers est l'occasion de vérifier la popularité des hommes du feu, surtout auprès de la gente féminine...
L'attrait de l'uniforme ! 
Les pompiers le savent, le bal est l'occasion pour eux de faire des rencontres.

La popularité du bal dépasse nos frontières et attire aussi les étrangers de passage dans la capitale.
Un reportage de 2005 relate la venue de cars de touristes anglais pour faire la fête dans la caserne de Grenelle dans le 15ème, sur la proposition d'un tour opérateur. 

 



Une fois dans l'année, le bal des pompiers inverse le mouvement et la nature des échanges entre pompiers et population.

Au lieu de voler à notre secours, c'est nous qui sommes conviés à venir chez eux.


Les pompiers, qui d'habitude côtoient la population en situation de détresse, ont, lors du bal, l'occasion de rencontrer et d'échanger avec leurs concitoyens sur un mode festif


Nous vous avons concocté une vidéo composées d'images d'hier et d'aujourdhui des bals de pompiers de Paris de 1963 à 2016 !


De 1937 à nos jours, quelque soit les circonstances, le bal des pompiers a toujours eu lieu à Paris.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Autour de Notre-Dame, les petits Parisiens font leur rentrée dans des écoles décontaminées au plomb

Les + Lus