Séismes en Turquie et en Syrie : "On a un camion rempli à ras bord prêt à partir en Turquie", la solidarité s'organise en Île-de-France

Suite aux tremblements de terre qui ont frappé la Turquie et la Syrie ce lundi, de nombreuses initiatives de solidarité se sont mises en place en Île-de-France pour venir en aide aux victimes. 65 pompiers franciliens ont été déployés dans le sud de la Turquie pour participer au sauvetage des personnes sous les décombres.

"On a un camion rempli à ras bord prêt à partir en Turquie". Depuis lundi matin, Ali Akpinar et d'autres membres de l'association Forza Fransa se mobilisent pour venir en aide aux plusieurs milliers de personnes touchées par les séismes survenus lundi dans le sud de la Turquie et en Syrie. Ces supporters du club de football Besiktas Istanbul organisent des collectes de vêtements destinés aux sinistrés. "On a récolté tous types de vêtements, mais aussi des sacs de couchage ou des couches pour bébés", précise-t-il. 

Les collectes se déroulent à trois endroits distincts en Île-de-France. Les locaux de l'entreprise Avenir Bâtiment à Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne, les restaurants l'Excellence à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, et Nur Yufka à Sarcelles dans le Val-d'Oise. Ali Akpinar indique que "pour l'instant, nous ne pouvons plus recevoir de matériel. Le premier camion partira en Turquie ce mercredi."

Une seconde collecte devrait être organisée dans les prochains jours par le collectif. Ses membres acceptent toujours les dons financiers pour les redistribuer ensuite sur place. "La solidarité s'est mise en place tout de suite après le drame grâce aux nombreux partages sur les réseaux sociaux. On a reçu tellement de choses que nous n'avons plus de place pour travailler", se réjouit Ali Akpinar.

D'autres collectes de fonds en Île-de-France 

Le Secours Populaire de Seine-Saint-Denis organise également une collecte de fonds sur l'ensemble du département. "Nous allons donner de l'argent de nos fonds propres, mais également solliciter nos habitants sur les marchés et autres lieux publics pour venir en aide aux associations sur place", explique Philippe Portmann, secrétaire général du Secours Populaire en Seine-Saint-Denis. 

Pour l'instant, pas de collecte de matériel pour le Secours Populaire 93. "L'acheminement reste compliqué comme l'ont montré les collectes pour l'Ukraine où certains vêtements terminaient à la poubelle". L'argent sera ensuite "reversé à des associations locales avec lesquelles nous travaillons qui sont en mesure d'évaluer les besoins sur place, afin d'effectuer les achats nécessaires", conclut-il.

Selon nos informations, le centre kurde Ahmet Kaya situé dans le 10ème arrondissement de la capitale a lancé un appel aux dons. L'objectif serait de récolter des fonds pour l'achat de matériel médical comme des couvertures ou des médicaments. Ce matériel sera ensuite acheminé vers les zones les plus touchées par les séismes qui ont fait plusieurs milliers de morts dans les deux pays.       

65 pompiers franciliens envoyés sur place 

La Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris a envoyé ce lundi à minuit un premier groupe de 3 personnes. Mardi après-midi, des membres des Services départementaux Incendie et Secours des autres départements de la région les ont rejoints. 

La Seine-et-Marne et les Yvelines envoient 13 sapeurs-pompiers, même chose pour le SDIS du Val-d'Oise. 12 sapeurs-pompiers essonniens se sont envolés pour la Turquie. La Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris fournit ce mardi 11 équipiers supplémentaires. À l’exception de celle des Yvelines, chaque brigade sera accompagnée d’un ou plusieurs chiens qui assisteront les pompiers durant les opérations de sauvetage des victimes coincées sous les décombres.

Opération de recherches sous décombres 

Les équipes mobilisées vont participer à des opérations de sauvetage et de recherches et secours sous décombres. "L'un des objectifs de nos équipes sera de retrouver des survivants et de fournir le soutien que la Turquie a demandé suite à ce drame", a indiqué la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris à France 3 Paris Île-de-France. Les opérations commencent par le repérage des victimes avec l'aide des chiens. Une fois la victime localisée, elle est secourue puis prise en charge par les équipes médicales avant d'être extraite des décombres une fois le bilan de santé terminé. 

Sur Twitter, la présidente de la région Valérie Pécresse a annoncé le déblocage de 100 000 euros pour l'ONG ACTED qui intervient en Turquie. Une aide destinée à fournir "des kits aux sans-abris et venir en aide aux plus démunis", précise l'élue.

      

     

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité