• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Pour ses 20 ans, la grande galerie de l'évolution du Museum présentait son nouveau visage en 2014

© IP3Press/MaxPPP
© IP3Press/MaxPPP

Monumentale et majestueuse dans son écrin de fonte et de verre, la Grande Galerie de l'Evolution du Muséum national d'Histoire naturelle s'est offert en 2014 un lifting pour son vingtième anniversaire : les animaux naturalisés ont fait peau neuve et la verrière a retrouvé la lumière.

Par Christian Meyze

Depuis son inauguration en 1994, la Grande Galerie et son impressionnante caravane des animaux, menée par un éléphant et dominée par les girafes, ont vu passer un peu plus de 13 millions de visiteurs. Mais les installations techniques avaient vieilli, le spectacle sonore et lumineux ne fonctionnait plus et beaucoup des spécimens d'animaux s'étaient dégradés.

Le lifting a coûté quelque 5,5 millions d'euros, mais il est parfaitement réussi, et le résultat est assez grandiose. C'est Paul Chemetov, l'architecte de sa rénovation de 1994 (Il s'agissait alors de donner une nouvelle vie à l'ancienne Galerie de Zoologie, inaugurée en 1889, en même temps que la Tour Eiffel, et fermée pour des raisons de sécurité en 1965) qui s'est également chargé de cette "opération rajeunissement". 

Depuis fin 2012, les spécimens mis en scène sur quatre niveaux, sont restaurés par des taxidermistes et certains animaux trop endommagés de la caravane ont été remplacés. L'éclairage a été entièrement revu, à grand renfort de LED, et la Grande Galerie, vitrine de la biodiversité, offre un nouveau spectacle sonore et lumineux "immersif". En 75 minutes, il recrée l'ambiance d'une journée dans la savane africaine ou la forêt tropicale, du lever au coucher du soleil, avec des sons d'animaux validés par des scientifiques du Muséum.

>>Reportage Frédérique Hovasse et Pierre-Julien Quiers
La grande galerie de l'évolution


Pour célébrer cet anniversaire, le Muséum national d'Histoire naturelle avait lancé à l'occasion des Journées du patrimoine, samedi 20 et dimanche 21 septembre2014, l'opération "Les Animaux font le Mur". Plusieurs institutions culturelles parisiennes ont ainsi héberger jusqu'en décembre 2014, des spécimens naturalisés du Muséum: un cerf au Musée du Louvre, une girafe au Musée d'Orsay.


Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus