• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Stationnement : un « trou » de 100 millions d’euros de recettes pour les contraventions

Streeteo est l'une des deux entreprises privées désormais chargées de contrôler le stationnement à Paris, depuis la réforme 2018. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Streeteo est l'une des deux entreprises privées désormais chargées de contrôler le stationnement à Paris, depuis la réforme 2018. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Le stationnement rapporte beaucoup moins que prévu cette année pour la mairie de Paris. Une note interne de la direction des finances révèle un « trou » de 115 millions d’euros entre le budget prévisionnel pour 2018 et les recettes effectives.

Par PDB

La nouvelle sort juste avant l’ouverture ce mercredi 14 novembre du Conseil de Paris, censé construire le dernier budget de la mandature d’Anne Hidalgo : la réforme du stationnement payant, entrée en vigueur au 1er janvier de cette année, rapporte beaucoup moins qu’espéré à la mairie.

Selon une note interne de la direction des finances, relayée par nos confrères du Parisien, la mairie fait face à un gros manque à gagner. La note évoque en effet un « trou » de 115 millions d’euros dans les caisses, quand l’on compare le budget prévisionnel pour l’année (218.119.601 euros) avec les recettes réelles (333.632.886 millions).

100 millions d’euros en moins qu’espéré, sur un budget total de 10 milliards

L’amende pour stationnement payant non réglé, depuis le début de l’année, est passée de 17 à 50 euros (ou 35 euros, selon l'arrondissement). Autre changement apporté par la réforme : les contrôles sont désormais assurés par deux entreprises privées, Streeteo et Moovia.

Problème : la réforme se révélerait très inefficace. La note pointe entre autres comme facteurs :
  • « Le faible nombre de contrôles par rapport aux minimas du marché, bien qu’en hausse »
  • « Le faible taux de transformation des contrôles invalides en FPS [Forfait Post-Stationnement, le nouveau nom des PV], notamment sur les deux lots Streeteo »
La mairie, elle, semble minimiser le « trou » de 100 millions d’euros, selon elle relativement pas si important qu’il n’apparaît. En 2018, le budget total de la Ville s’élève en effet à 10 milliards d’euros.

Sur le même sujet

Journées nationales de l'archéologie : l'exceptionnelle nécropole du haut Moyen Âge de Noisy-le-Grand

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer