« Stop féminicide ! » : les Femen manifestent sur les colonnes de Buren, au Palais-Royal

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris IDF
Une soixantaine de militantes Femen ont occupé brièvement la cour du Palais-Royal.
Une soixantaine de militantes Femen ont occupé brièvement la cour du Palais-Royal. © FRANCOIS GUILLOT / AFP ;

Nouvelle action coup de poing des Femen : les militantes féministes ont occupé la cour du Palais-Royal à Paris ce jeudi matin, pour dénoncer les féminicides. D’après le groupe, 60 femmes sont mortes assassinées en raison de leur condition féminine depuis le début de l’année.

Des fumigènes, des dizaines de militantes seins nues, des slogans féministes… Les codes habituels des actions coup de poing de Femen ont été respectés ce jeudi matin au Palais-Royal. En tout, une soixantaine de militantes du mouvement féministe ont occupé vers 11h la cour du monument parisien, réparties au milieu des colonnes de Buren. L’idée étant de rendre hommage aux 60 femmes assassinées en France en raison de leur condition féminine depuis le début de l'année, d’après le groupe.

« Chantal battue à mort », « Josette tuée par balle », « Céline défenestrée avec son bébé de 3 mois »…

Les Femen comptent aussi dénoncer « l'indifférence du gouvernement » face au phénomène. D’abord silencieuses, les féministes ont ensuite répété plusieurs slogans comme « Stop féminicide ! », « Aux femmes assassinées, la patrie indifférente » ou encore « Pas une de plus ! ». Les militantes avaient d’ailleurs marqué sur leurs poitrines les noms des femmes tuées. Le tout, avec des inscriptions comme : « Chantal battue à mort », « Josette tuée par balle » ou « Céline défenestrée avec son bébé de 3 mois ».

L’action symbolique, censée sensibiliser le public sur la question et « créer un Panthéon à ciel ouvert » en mémoire des victimes, aura duré une dizaine de minutes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.