Tour Triangle : nouvelle plainte contre la Ville de Paris

la tour Triangle / © Mairie de Paris
la tour Triangle / © Mairie de Paris

Deux associations reprochent à la municipalité d'avoir accordé un permis de construire sans mise en concurrence. La tour Triangle, un édifice de 180 mètres, doit être livrée en 2021.

Par Loic Blache

Bertrand Sauzay est le président de l'Association pour le Développement et l'Aménagement Harmonieux de la Porte de Versailles et de ses Environs (Adahpe), l'une des deux associations qui portent plainte contre la mairie de Paris pour "délit de favoritisme". "C'est scandaleux !", s'exclame-t-il au micro de France 3 Paris Île-de-France. "La ville de Paris fait construire, par un promoteur privé, un immeuble qui va lui revenir dans 80 ans. C'est ce qu'on appelle une commande publique et la loi impose alors une mise en concurrence des candidats intéressés, qui n'a pas eu lieu."

► Reportage de Céline Cabral, François Daireaux et Gabrielle Guillot
Tour Triangle : des associations portent plainte contre la Ville de Paris

Le procureur de la République a donc été saisi par l'Adahpe et SOS Paris. D'autres recours sont encore à l'instruction, dont un déposé le 4 octobre 2017 par SOS Paris, l'Adhape et FNE-IDF. Ensemble, ces trois associations demandaient au tribunal administratif l'annulation du permis de construire du 28 avril 2017. Le 5 février, ces mêmes associations et 10 élus écologistes du Conseil de Paris ont saisi le tribunal administratif de Paris d'une demande de résiliation judiciaire de la promesse de bail à construction.

Première pierre prévue d'ici 2020

Très contesté, cet édifice de 180 mètres de haut, signé les architectes suisses Herzog et de Meuron, doit être implanté porte de Versailles (XVe arrondissement). Le projet de 42 étages comporte un hôtel quatre étoiles de 120 chambres avec un "sky bar", 2.200 mètres carrés d'espace de "coworking" et un équipement culturel de 540 m². La première pierre de la tour doit être posée avant 2020 pour une ouverture avant les jeux Olympiques en 2024.

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus