Trottinettes électriques : les opérateurs adoptent de nouvelles mesures pour réguler le trafic à Paris

Publié le
Écrit par Tom Rousset .

Lors d'un point presse ce jeudi, les dirigeants de trois opérateurs de trottinettes électriques à Paris ont annoncé qu'ils adopteraient dès lundi prochain deux mesures. Des dispositifs efficaces pour réguler le trafic des véhicules ?

Les opérateurs des trottinettes électriques en libre-service Lime, Tier et Dott tenaient ce jeudi une conférence de presse à Paris. Ils ont annoncé qu'ils adopteraient deux mesures à partir de lundi prochain pour tenter de réguler le trafic. En premier lieu, la location des véhicules seront interdits aux mineurs dans la capitale dès lundi prochain. Les opérateurs procéderont à des contrôles d'identité du loueur afin de faire respecter cette règle.

Une annonce qui n'a pas manqué de faire réagir les membres de l'association Apacauvi, qui vient en aide aux victimes d'accidents impliquant des trottinettes électriques. "Les opérateurs n'auront pas les moyens de procéder à tous les contrôles. Il faut que cette pratique soit normalisée et qu'elle fasse partie du cahier des charges de la mairie ", explique Arnaud Kielbasa, son cofondateur. 

Pour les opérateurs, il s'agit de "contribuer à l'apaisement de la circulation et du partage de l'espace publique", indique Garance Lefebvre, directrice des affaires publiques chez Lime. Autre annonce : les trottinettes seront équipées d'une plaque d'immatriculation à partir du 28 novembre prochain. "Cela devrait permettre d'aider la police à identifier les infractions commises et à mieux réguler le service", selon Alex Souter, président de Tier France. 

Selon Arnaud Kielbasa, cette mesure "ne doit pas seulement être la prérogative des opérateurs ". Pour les représentants de l'association, Lime, Dott et Tier prennent ces mesures car "ils essaient de gagner du temps et de convaincre la Ville de Paris de ne pas supprimer les trottinettes électriques, car la capitale est une vitrine importante pour leurs marques". Le contrat des trois opérateurs prend fin en février 2023 à Paris et pourrait ne pas être renouvelé.

D'autres mesures sécuritaires proposées 

Ces deux mesures font partie d'un ensemble de 11 propositions soumis par les opérateurs à la mairie de Paris en octobre dernier. Elles ont été adoptées de manière proactive, sans attendre le retour de la Ville. Les opérateurs proposent également d'interdire la location aux personnes qui enfreindraient le code de la route. 

Leurs suggestions concernent également les technologies utilisées sur les trottinettes. Ils souhaitent instaurer un système de détection des trottoirs. Enfin, ils militent pour l'organisation de campagnes "d'éducation des usagers sur la conduite à deux et la circulation sur les trottoirs". Pour l'association, ces mesures supplémentaires "permettraient de sensibiliser le public aux dangers de la trottinette". 

En octobre dernier, 400 000 personnes ont effectué 1,7 million de trajets en trottinette électrique dans la région francilienne.

   

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité