Vélo électrique : la Ville de Paris réforme ses aides en ciblant les plus modestes

Publié le
Écrit par Tom Rousset .

À partir du 15 octobre, les aides de la Ville de Paris pour les acquéreurs de vélos électriques vont évoluer. Désormais, la municipalité conditionne les aides, aux revenus.

Fini les aides sans condition de ressources. Ce lundi, la mairie de Paris a annoncé une séries de nouvelles mesures, qui ont pour vocation, selon la municipalité, "d'inciter à recourir à des modes de déplacements propres". Dès le 15 octobre, les aides ne seront destinés qu'aux foyers modestes.

Ainsi, la subvention de 400 euros maximum pour acheter un vélo à assistance électrique est supprimée. Elle ne sera versée qu'aux usagers justifiant de conditions de ressources faibles.

L'achat d'un vélo-cargo qu'il soit électrique ou pas, fera aussi l'objet d'une aide sous condition de ressources (l'aide est de 600 euros maximum). 

Revenus ne dépassant pas les 6300 euros 

Seules les personnes résidant à Paris et dont le revenu fiscal de référence par part ne dépasse pas 6 300 euros pourront en bénéficier. Ces personnes pourront bénéficier de la subvention maximum de 400 euros.

Ces foyers modestes représentent 20% de la population parisienne. Lors de l'achat d'un vélo mécanique, l'usager pourra bénéficier d'une aide à hauteur de 100% du prix d'achat pour un véhicule de moins de 100 euros. 

Ce plafond de 100 euros concerne également l'achat d'une remorque permettant de transformer un vélo classique en vélo cargo. Pour ce type d'achat, le montant de l'aide est fixé à 33% du prix de la remorque. Les foyers modestes bénéficieront également de plusieurs aides au stationnement comme un montant de 100 euros sur l'abonnement annuel pour garer leurs vélos ou pour accéder au service d'autopartage Mobilib.

De nouvelles aides pour tous les usagers 

Cependant, plusieurs nouvelles aides s'adresseront à tous les ménages sans conditions de ressources. La mairie proposera ainsi à tous les usagers qui souhaitent acheter un vélo adapté aux personnes à mobilité réduite une aide plafonnée à 900 euros.

Une aide sans condition de ressources d'une valeur de 60 euros sera également allouée aux ménages qui souhaitent apprendre le vélo ou se remettre en selle.

"Ces aides vont sans doute inciter plus de gens à faire du vélo"

Pour l'association française des usagers de vélos électriques, ces nouvelles mesures sont une bonne nouvelle. "Cela peut permettre à des personnes qui n'avaient pas les moyens de se procurer un vélo de se mettre en selle", explique le fondateur de l'association, Jean-Claude Rault.

Selon lui, "ces subventions permettront à une certaine partie de la population d'acquérir des vélos adaptés à une pratique régulière. Ils pourront avoir accès à des vélos de randonnée et d'approcher la pratique comme un loisir et plus seulement pour se rendre au travail."

Selon les chiffres de la Ville, le montant des aides attribuées pour favoriser les mobilités s'élève à 34,8 millions d'euros entre juillet 2015 et 2022, soit 88 178 dossiers.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité