VIDEO. Face à la pénurie de maîtres-nageurs, la région lance une nouvelle formation financée à 100%

durée de la vidéo : 00h02mn45s
Face à la pénurie de maîtres-nageurs, la région lance une nouvelle formation financée à 100% ©France 3 PIDF

Il manque beaucoup de maîtres-nageurs sur le territoire francilien et c'est pourquoi la région Île-de-France vient de mettre en place une formation entièrement prise en charge financièrement pour susciter les vocations.

Aquagym, cours de natation, surveillance des bassins, pour toutes les activités de la piscine de Gagny, en Seine-Saint-Denis, il faudrait six maîtres-nageurs en CDI à plein temps. Malheureusement, depuis plusieurs années, ils ne sont que trois en moyenne.

L'établissement est obligé de faire appel à des vacataires tant il est difficile de recruter malgré les nombreuses annonces. "C'est un métier compliqué qui est très exigeant notamment au niveau de la sécurité. Les maîtres-nageurs sont en proie à des poursuites pénales et judiciaires en cas d'accident donc c'est à mettre aussi en parallèle avec les salaires qui, pour certains, peuvent ne pas suffire" estime Nicolas Bignolles, directeur de la piscine de Gagny. 

Selon les chiffres de la profession, il manquerait 450 maîtres-nageurs en Île-de-France. Avec un salaire de 1 300 euros nets par mois en moyenne en début de carrière, ce métier n'attire plus. "Depuis quelques années c'est devenu critique. D'abord parce que les formations sont coûteuses et puis la rémunération, ensuite, du maître-nageur est ridicule au départ et puis il y a les horaires (...) on travaille le week-end, les soirées, les jours fériés, dimanche compris" rapporte Axel Lamotte, secrétaire général adjoint du syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs.  

Une formation prise en charge par la région

Une formation de maître-nageur peut coûter jusqu'à 8 000 euros. Alors, pour lever le frein financier, la région Île-de-France vient de lancer une préparation entièrement prise en charge. "Dans le cadre des formations classiques, le candidat doit venir avec son employeur, il doit venir avec tous ses papiers remplis. Nous, c'est l'inverse, on lui trouve l'employeur, on lui trouve la collectivité ou l'association d'accueil et en plus de ça, on lui finance toute sa formation" explique Lazreg Benelhadj, président de la ligue Île-de-France de natation

Les apprentis sont rémunérés par la ligue Île-de-France de natation. Les élèves alternent leur travail dans des collectivités avec des cours pratiques et théoriques. Yann Callanquin, référent activité aquatique Centre de Ressources d'Expertise et de Performance Sportive (CREPS) Île-de-France l'assure "c'est accessible à tout le monde avec de la volonté. Maintenant si on a un passé de nageur (...) c'est plus facile mais avec de la volonté on a des non-nageurs qui y arrivent très bien"

Cette année 14 personnes sont formées pendant neuf mois. L'année prochaine, la région espère accueillir 60 apprentis. 

Retrouvez tous vos reportages sur idf.france3.fr

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité