VIDEO. Harcèlement de rue : une nouvelle application pour protéger les victimes

durée de la vidéo : 00h01mn57s
VIDEO. Harcèlement de rue : une application pour protéger les victimes ©France 3 PIDF

Une nouvelle application mobile pour aider les femmes à se sentir plus en sécurité et lutter contre le harcèlement de rue. Déjà disponible dans trois villes de la région, elle est désormais accessible à Brétigny-sur-Orge dans l'Essonne.

Depuis quelques jours, Pamela a téléchargé une nouvelle application qui lutte contre les agressions dans la rue : "Je trouve ça génial en tant qu'utilisatrice et en tant que femme aussi. On a plus d'insécurité, on a plus d'agressions", souligne l'habitante de Brétigny-sur-Orge (91).

L'application Umay permet d'enregistrer le numéro de proches et de les prévenir d'un simple clic en cas de problème. Elle recense également des commerces à proximité où il est possible de se réfugier. Le cinéma municipal de Brétigny-sur-Orge s'est porté volontaire et les responsables ont reçu une formation pour l'accueil des victimes.

Dans cette commune, une quinzaine de commerces sont recensés, un gage de sécurité supplémentaire pour le maire : "Beaucoup de moyens ont été mis en œuvre pour pouvoir assurer la tranquillité publique, que ce soit des caméras de vidéoprotection, le renforcement d'effectifs de police municipale. Mais sur ces sujets-là, mieux vaut prévenir que guérir, il faut que chacun se sente à l'aise", atteste Nicolas Meary.

Être en sécurité dans l'espace public et ailleurs 

Pour le moment, 70% des utilisateurs sont des femmes. Cet outil peut également servir en dehors de la rue, notamment pour les victimes de violences conjugales : "On va pouvoir les orienter vers la "safe place" la plus proche, vers le chat de la gendarmerie qui permet un premier lien avec les victimes", résume Pauline Vanderquand, la créatrice de l'application. 

En Île-de-France, cette application existe également à Puteaux, Clichy-la-Garenne et Ivry-sur-Seine. Elle compte environ 25 000 utilisateurs actifs.