VIDEO. Une école alternative de la transition écologique pour les jeunes en décrochage

replay

Accompagner des élèves décrocheurs en leur proposant des métiers dans l'air du temps, liés notamment à la transiiton écologique, c'est la mission de l'association ETRE.

L'association ETRE propose à des jeunes en échec scolaire de tâter le terrain et de tester concrètement les métiers de la de la transition écologique. "Nous, ce qu'on propose ce n'est pas une école normale, c'est une alternative. On a des petits groupes, on travaille énormément sur le terrain, c'est-à-dire qu'on sort, on n'est pas sur cette idée de classe, de bureau. Bien sûr, on a de la théorie mais on teste le métier. On a une idée concrète du métier." explique Capucine Pouget, formatrice à l'école de la transition écologique de Paris. 

Il ne s'agit pas de formation diplômante mais de cours d'initiation. Des ateliers gratuits, de trois mois maximum qui s'adressent aux 16-25 ans, décrocheurs ou en reconversion. Flora Danan est doctorante, un beau parcours qui s'est pourtant soldé par une remise en cause du système scolaire, elle est désormais élève à l'école de la transition écologique de Paris : "c'est une formation alternative du coup ça se passe dans une asso et en fait, pouvoir se dire "je suis quand même dans un milieu assez safe avec des gens plutôt humanistes", ça permet de nous retrouver, de nous réinsérer, de nous apprendre un étier, de nous envoyer vers quelque chose. Ils nous récupèrent".

Une école alternative aux résultats encourageants

Cette école de la transition écologique trouve sa place dans un tiers-lieu associatif sur l'ancienne faculté de Censier. Cette école, c'est un intermède, du temps actif pour prendre des décisions et construire un projet professionnel vert.

"On a démarré en 2021 et jusqu'à présent on a accompagné 76 jeunes pour les former à ces métiers-là et donc on se rend compte que voilà, quelques mois après leur parcours ici, ils arrivent à rentrer en formation qualifiante voire en emploi pour devenir mécanicien cycle, horticulteur, technicien de maintenance de panneaux photovoltaïques et donc, ça marche. Il y a vraiment des emplois derrière et des opportunités d'insertion professionnelle" affirme Marine Xeller, coordinatrice à l'école de la transition écologique de Paris.

70% des jeunes passés par l'association ont trouvé une formation ou se sont engagés dans des projets durables. L'association est d'abord financée par les pouvoirs publics mais aussi par des chantiers participatifs et des mécènes. 

Retrouvez #Kestuf, votre rubrique initiative, en replay sur idf.france3.fr

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité