Cet article date de plus de 5 ans

Patrick Bloche : "Je souhaite ardemment que Christiane Taubira reste au gouvernement"

Samedi 9 janvier, Patrick Bloche était l'invité de Samedi Politique sur France 3 Ile-de-France. Le député socialiste de Paris souhaite que Christiane Taubira reste au gouvernement. Opposé à la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux, il espère que le Parlement puisse réecrire le texte.
© Stéphane de Sakutin/AFP Photos
Un soutien socialiste pour Christiane Taubira. 

Pas de démission du gouvernement


Invité de Samedi Politique sur France 3 Ile-de-France, Patrick Bloche, député de Paris, souhaite que la Garde des Sceaux reste au gouvernement malgré son hostilité à la déchéance de la nationalité pour les bi-nationaux nés français tel que le prévoit le projet de loi sur la révision constitutionnelle. 

"Je souhaite ardemment que Christiane Taubira reste au gouvernement et qu'elle ait ce pouvoir de conviction", déclare l'ancien maire du 11 ème arrondissement. Au risque d'affaiblir l'autorité de François Hollande et de Manuel Valls ? "Je ne veux pas le voir comme un élément de faiblesse parce que je pense que le débat  y compris au sein du gouvernement est toujours une force", répond-il.

"Et si des choses doivent être dites, si des convictions doivent être exprimées, c'est ce que fait Christiane Taubira et je pense que c'est une bonne chose", ajoute-t-il. "Et personne n'a été surpris que Christiane Taubira puisse exprimer des réticences", conclut Patrick Bloche. 

Lui-même partage les oppositions de Christiane Taubira sur ce sujet. "Nous étions très majoritaires lundi au bureau national du PS à considérer qu'il fallait bouger sur ce texte. J'espère qu'on va sortir de ce débat", commente Patrick Bloche. 

Trouver un dispositif juridique différent

 Il espère que la discussion parlementaire sur le texte puisse permettre à la gauche de trouver une sortie par le haut. "C'est nous qui votons la loi. J'espère qu'il y aura une majorité à l'Assemblée nationale pour réécrire l'article 2 et trouver un dispositif juridique différent. L'indignité nationale, la privation des droits civiques ou la dégradation républicaine sont des solutions alternatives", explique le député de Paris.

Patrick Bloche n'est pas un frondeur. Sa position reflète assez celle du député PS de base. François Hollande peut-il trouver une majorité dans son camp pour voter le texte en l'Etat ? "Si le texte reste en l'état, il faudra voir le nombre de députés des "Républicains qui le voteront. Est-ce-que ce sera suffisant pour faire une majorité? Personne ne le sait", pronostique-t-il.  "Si le texte change, ça permettra de rassembler la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale et plus largement la gauche", conclut-il.

Tout sauf un mausolée

Patrick Bloche a été maire du 11 ème arrondissement dont il est toujours élu. Un arrondissement frappé par les attentats du 7 janvier et du 13 novembre, le Bataclan ne se trouvant qu'à une centaine de mètres du siège de Charlie Hebdo. Des habitants qui au quotidien vivent avec le souvenir de ses attentats. Un quotidien un peu pesant, certains en ayant un peu assez du tourisme morbide. "Il a fallu trouver un équilibre entre ce que veulent témoigner tous ceux et celles qui veulent rendre hommage aux victimes et amener à ce que la vie reprenne dans le quartier", répond-il. 

"Le 11 ème est tout sauf un mausolée. C'est la vie au sens plein du terme", conclut-il. Patrick Bloche sera, bien sûr, demain dimanche à la cérémonie d'hommages place de la République. Avant que la vie parlementaire ne reprenne.

Samedi Politique avec Patrick Bloche

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne politique christiane taubira