• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Pollution : les vignettes Crit'air 4 et 5 interdites de circulation demain mercredi et jeudi

© PQR/LAlsace/MaxPPP
© PQR/LAlsace/MaxPPP

Les véhicules les plus polluants seront interdits de circulation, mercredi 25 juillet et jeudi 26, à Paris et dans la première couronne , en raison de l'épisode de pollution à l'ozone que nous traversons. Seules les vignettes Crit'Air 1, 2 et 3 passeront, ainsi que les véhicules électriques

Par Christian Meyze

L'interdiction de circulation s'applique à l'intérieur d'un périmètre délimité par l'A86, et concerne les véhicules non classés (pour la plupart dont l'immatriculation est antérieure à 1997) et les véhicules de classe 4 et 5 selon la classification des vignettes Crit'Air, obligatoires à Paris, précise la préfecture dans un communiqué. Elle s'applique à partir de 5 heures 30 mercredi 25 juillet jusqu'à jeudi 26 juillet au soir.

Seuls les véhicules porteurs d'une vignette Crit'Air de 0 à 3 pourront donc se déplacer dans ce périmètre.

Cette mesure permettrait, selon les autorités, de réduire de 32% la part d'oxydes d'azote émise provenant du trafic dans la zone intra A86.


Les autres mesures sont reconduites


Les mesures de réduction de vitesse de 20 km/h et le contournement de l'agglomération pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes, en vigueur depuis ce mardi dans toute l'Ile-de-France, ont également été reconduites jusqu'à jeudi inclus.
La Mairie de Paris reconduira les mesures de gratuité du stationnement résidentiel, mis en place depuis lundi et Ile-de-France Mobilités (ex-Stif) activera mercredi le "forfait journalier anti-pollution" (3,80 euros), un ticket qui permet d'emprunter les transports en commun dans toute la région parisienne.

Depuis lundi, la concentration d'ozone en Ile-de-France dépasse le seuil d'information et de recommandation (180 ?g/m³). "Airparif prévoit de nouveau un dépassement de ce seuil pour mercredi.
L'épisode de pollution est aggravé par les fortes chaleurs enregistrées depuis plusieurs jours en Ile-de-France, dont les huit départements ont été placés mardi en vigilance orange par Météo-France en raison de la canicule qui doit durer au moins jusqu'à jeudi matin.

Et même après jeudi, l'amélioration n'est pas certaine : "On ne voit pas d'amélioration jeudi", faute de vent, prévient Patrick Garnoussi, prévisionniste chez Airparif.




 

Sur le même sujet

Ivry-sur-Seine à la Fête de l'Humanité

Les + Lus