Que faire en cas d'inondations ? Le site Episeine veut préparer les habitants au risque de crues en Île-de-France

La Seine en crue, en décembre 2010 (illustration). / © PIERRE VERDY / AFP
La Seine en crue, en décembre 2010 (illustration). / © PIERRE VERDY / AFP

L'établissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs lance une plateforme en ligne pour aider les Franciliens à bien réagir en cas d'inondations. L’idée d’Episeine : fournir une série de conseils de comportements à adopter avant, pendant, et après une crue.

Par PDB / France 3 PIDF / AFP

Comment réagir face aux crues de la Seine et de la Marne ? L'établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands lacs a présenté ce mardi Episeine : un site pensé pour préparer les habitants – particuliers comme entreprises – au risque d’inondations.« Le risque d'inondation est le premier risque naturel majeur en Ile-de-France », d’après une présentation de l’EPTB concernant Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Seine Grands lacs précise qu’en « Île-de-France, 850 000 personnes et 55 700 entreprises, représentant 620 000 emplois, sont installées en zone inondable ».

Bien préparer sa valise, demander des indemnisations…

Un enjeu auquel Episeine cherche à répondre : le site, décliné sur les principaux réseaux sociaux, propose de rentrer son adresse postale, et permet ainsi de savoir si le logement concerné est en zone inondable. Préparer sa valise en cas d'évacuation, bénéficier d’un kit de communication pour les collectivités, suivre correctement les démarches pour se faire indemniser… La plateforme liste aussi une série de conseils pour bien se préparer à une crue, puis comment se comporter au cours des inondations.
« Une inondation, ce n'est pas seulement avoir les pieds dans l'eau, c'est beaucoup plus large, avec des problèmes de communication, de transport... », a rappelé Frédéric Molossi, le président d'EPTB, lors de la présentation du site. Réseaux téléphoniques, réseaux d'assainissement des eaux, routes ou voies ferroviaires peuvent ainsi être touchés. Frédéric Molossi a par ailleurs rappelé que, s’il existe actuellement quatre barrages réservoirs, ces installations – bientôt complétées par une cinquième – n'empêchent pas les crues.

La décrue peut parfois s'étaler sur plusieurs semaines

L’Île-de-France a fait face ces dernières années à plusieurs épisodes d’inondations. En 2016, la Seine était montée à 6,10 mètres au-dessus de son niveau normal à Paris, perturbant les transports, entraînant des coupures de courant, la fermeture de musées et provoquant la mort de quatre personnes. En 2018, le fleuve était monté à 5,85 mètres, et plusieurs communes avaient été inondées en amont et en aval de la capitale. 
Le niveau le plus élevé enregistré remonte à 1910, avec 8,62 mètres. « La montée des eaux est très lente » étant donné la taille considérable du bassin de la Seine, précise d’ailleurs le site Episeine. Et la décrue peut parfois s'étaler sur plusieurs semaines.

Le site lancé par l'EPTB Seine Grands lacs et disponible gratuitement en ligneEpiseine.fr

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus