En Île-de-France, les écologistes d'EELV proposent un “chèque bio”

Des légumes bio. / © PHOTOPQR/L'ALSACE
Des légumes bio. / © PHOTOPQR/L'ALSACE

Un "chèque bio" de 15 euros, 100 % de bio dans les cantines ou un "grand plan" de conversion de l'agriculture en Île-de-France sont quelques-unes des propositions "alimentation" lancées mercredi par Emmanuelle Cosse, tête de liste EELV aux élections régionales.

Par France 3 Ile de Francce

"La malbouffe est un problème de santé publique. La nourriture de qualité, c'est une clé de l'égalité", indique Emmanuelle Cosse dans un communiqué. 

"Le bio n'est pas une niche bobo, il doit être accessible à tous, sur tout le territoire, c'est une nécessité", ajoute la secrétaire nationale du parti écologiste, selon qui la moitié de la région est composée de terres agricoles quand "plus de 90 % de l'alimentation" y est importée.

La candidate propose ainsi un "chèque bio" à se procurer sur le modèle du chèque-restaurant "pour permettre à tous d'accéder à une alimentation bonne pour la santé et de qualité". Elle souhaite voir 100 % des cantines scolaires passées au bio d'ici 2020, soutient le développement des supermarchés bio et voudrait en développer l'accès avec par exemple un "point panier bio/local" disponibles dans les gares ou stations de métro.



Emmanuelle Cosse appelle également à une "révolution agricole" dans la région, avec une réorganisation des filières, un plan de sortie des pesticides et 50 millions d'euros d'aides à la conversion des terres en agriculture biologique. EELV lancera également un "plan anti-gaspillage" avec un objectif de "zéro gaspillage" dans les cantines scolaires et des aides à la transformation des déchets. "Quand il y a de la qualité dans les assiettes, il y a moins de gaspillage, pour les enfants comme pour les adultes", dit-elle.

Sur le même sujet

Procès des agresseurs des policiers à Viry Chatillon

Les + Lus