A Savigny-le-Temple, des tags de menaces de mort et de viol sur des policiers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elie Saïkali
illustration police
illustration police © MAXPPP

Les inscriptions, découvertes par une patrouille de police dans la hall d'un immeuble de la commune, proposent des primes pour s’en prendre aux policiers. Une enquête devrait être ouverte.

Des tags de menaces de mort et de viol visant les policiers ont été découverts vendredi soir dans le hall d’un immeuble à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). « Tableau de primes ». Voilà l’appellation choisie par les auteurs avant d’ensuite dresser — sur un mur blanc — la liste des sévices à faire endurer aux fonctionnaires de police contre de l’argent. Ce quartier est connu par les forces de l’ordre pour être un point de vente de drogue. Sur l’un des murs du hall où inscrits les tags figurent également des tarifs pour la vente de cannabis. 

Sur les réseaux sociaux, la consternation est générale. Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police FO, a publié quatre photos montrant ces tags. "Ces ordures ont la chance que les policiers soient bridés par les instructions. Sinon ça fait longtemps qu’on aurait fait le ménage", a-t-elle écrit.

"Ces inscriptions sont choquantes et violentes. Malheureusement, on a retrouvé d'autres inscriptions ces derniers temps à Vigneux-sur-Seine (Essonne) ou encore en avril à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) avec des photos collègues", explique Julien Constant, délégué départemental SGP-FO de Seine-et-Marne, interrogé par France 3 Île-de-France. "C'est une manière d'intimider les policiers. On est sur des points de deal qui brassent beaucoup d'argent. Donc quand la police intervient, cela crée des précédents", ajoute-t-il.

Enquête ouverte

L'affaire est prise au sérieux par les forces de l'ordre qui travaillent dans cette ville classée, depuis 2012, comme une Zone de sécurité prioritaire (ZSP). Une enquête est ouverte pour tenter d’identifier l(es) auteur(s) de ces tags. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est à Savigny-le-Temple en début d'après-midi accompagné de la maire (PS) de la ville Marie-Line Pichery afin de soutenir les policiers.

"Mon premier devoir (...) c'est de leur assurer mon soutien et il ne peut pas y avoir de provocations comme celles-ci qui restent impunis", a affirmé M. Darmanin, rappelant par ailleurs la lutte "acharnée" contre le trafic de drogue et l'action très forte menée dans le département. "Depuis le début de l’année dans le département : 210 kilos de cannabis saisis et 255 interpellations liées au trafic de drogue", a insisté le ministre.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.