Cet article date de plus de 7 ans

Accident du minibus de Nangis (77): autopsie du chauffeur ce mercredi 23 juillet

Après la collision de Courteranges (Aube) entre un poids-lourd et un minibus du centre sportif de Nangis (Seine-et-Marne) qui a fait 6 morts mardi 22 juillet - 5 enfants et un adulte - l'enquête pour comprendre les causes de l'accident a commencé. L'autopsie du chauffeur a lieu ce mercredi
L'autopsie du chauffeur du minibus, un jeune homme de 29 ans, animateur auprès de la mairie de Nangis (Seine-et-Marne), a lieu ce mercredi 23 juillet. Elle est destinée à tenter de comprendre ce qui a conduit le conducteur à quitter soudainement sa trajectoire de circulation pour aller percuter de plein fouet le poids-lourd qui venait en sens inverse. Pour l'instant ce changement est incompréhensible. L'autopsie tentera donc de déterminer si le jeune homme a eu un malaise, s'il s'est assoupi, ou s'il avait consommé de l'alcool.

Le chauffeur du poids-lourd, qui a brièvement été hospitalisé, était surtout en état de choc. Il n'a pas été gravement blessé, et il est donc rentré chez lui mardi soir. La prise de sang qui lui a été faite a confirmé qu'il n'était pas sous l'emprise de l'alcool. Il a été rapidement entendu sur le lieu de l'accident et sera plus complètement interrogé dans les 48 heures, le temps pour lui de se remettre un peu.

Le procureur de la République de Troyes, Alex Perrin, a précisé mercredi 23 juillet qu'une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires va être ouverte en fin de semaine. « Il faut, a-t-il expliqué, le temps d'avoir communication des quelques pièces d'expertise.»

Les deux enfants et l'animatrice qui ont survécu à l'accident ont été hospitalisés à Troyes, pour des fractures, mais leur vie n'est pas en danger. Il devraient être entendus dans les jours qui viennent.

Enfin, les corps des six victimes doivent être rapatriés en Seine-et-Marne ce mercredi 23 juillet.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers trafic