En Seine-et-Marne, un nouveau président du département sans changement de majorité

Jean-François Parigi, ancien premier adjoint à la mairie de Meaux, a été élu président (LR) du département de la Seine-et-Marne.
Le nouveau président du département (LR) de Seine-et-Marne, Jean-François Parigi.
Le nouveau président du département (LR) de Seine-et-Marne, Jean-François Parigi. © IP3 PRESS/MAXPPP

Cette arrivée à la tête du département de la Seine-et-Marne a des airs de révolution de palais, ou du moins, de changement dans la continuité. Car la liste "Seine-et-Marne rassemblée", réunissant des candidats LR, Agir, UDI et divers droite, s'est imposée dans ce scrutin qui opposait Jean-François Parigi au président sortant, pourtant tous deux dans la même majorité sortant du conseil départemental.

Élu en 2017 député dans la 6e circonscription de Seine-et-Marne, il avait succédé à son mentor Jean-François Copé, qui avait renoncé à briguer un quatrième mandat pour conserver la mairie de Meaux.

M. Parigi, originaire de Lizy-sur-Ourcq, a occupé le poste de premier adjoint à la ville de Meaux et y est actuellement conseiller municipal de la majorité. Il fut également premier vice-président du conseil départemental chargé des finances de 2015 jusqu'à son élection au Palais Bourbon.

Après avoir exercé la profession de cadre bancaire pendant une vingtaine d'années, il s'est entièrement consacré à ses mandats, a indiqué à l'AFP son entourage, louant "un élu local pur et dur, qui connaît son territoire par cœur" et un gestionnaire qui a redressé les finances du département.

"Porter la voix de Meaux"

Aux départementales, son binôme a été largement réélu avec 79,71% des voix. Sa victoire représente un camouflet pour Patrick Septiers (UDI) (lui aussi réélu dans le canton de Montereau-Fault-Yonne avec 68,4% des voix) qui se présentait à sa succession.

Mais ce dernier était arrivé tardivement aux commandes du département. Car trois présidents du conseil départemental se sont succédés : Jean-Jacques Barbaux (LR), décédé en 2018, a été remplacé par Jean-Louis Thiériot (LR) devenu député la même année et donc touché par la loi sur le non-cumul des mandats et M. Septiers (UDI).

Dans un message diffusé sur Facebook, M. Parigi a déclaré vouloir "porter la voix de Meaux au sein de cette instance importante dans la vie quotidienne des Seine-et-Marnais" et "faire de la Seine-et-Marne un territoire plus sûr, plus dynamique  et plus proches de tous les Seine-et-Marnais".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections