Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : À Fontainebleau, le prochain maire sera de droite

Deux candidats se présentent au second tour à Fontainebleau : Frédéric Valletoux (Divers centre et maire sortant) et Cédric Thoma (Divers Droite). Ils ont débattu  sur France 3 Paris Ile-de-France.

Les candidats à Fontainebleau (Seine-et-Marne) Frédéric Valletoux et Cédric Thomas débattent ce lundi 22 juin.
Les candidats à Fontainebleau (Seine-et-Marne) Frédéric Valletoux et Cédric Thomas débattent ce lundi 22 juin. © France 3 PIDF

Dernière ligne droite avant le deuxième tour des municipales, le 28 juin prochain. À quelques jours du vote, les deux candidats qui présentent une liste à Fontainebleau (Seine-et-Marne) ont débattu  sur l'antenne de France 3 Paris Île-de-France.

A Fontainebleau la paisible, le suspens ne paraît pas être au rendez-vous : Frédéric Valletoux a déjà récolté 48,84% des voix au premier tour. Son rival, Cédric Thoma, a lui recueilli 22,87% des suffrages.

Ils participent au débat lundi 22 juin

  • Frédéric Valletoux (Divers centre et maire sortant)
  • Cédric Thoma (Divers droite)

Maire depuis 2005, il se présente cette fois-ci sous une étiquette différente. De l'UMP puis Les Républicains, il est passé dans le mouvement Agir (une dissidence du parti LR, alliée à LREM) et a obtenu le soutien du parti présidentiel. Une prime au maire sortant qui est bien connu des Bellifontains : Frédéric Valletoux se présente en effet pour obtenir un quatrième mandat. Ancien journaliste (La Gazette des Communes et Les Échos), il est également président de la Fédération hospitalière de France (FHF) depuis 2011.

Une fonction qui lui a permis d'acquérir récemment une notoriété bien au-delà de son département.

Face à ce poids lourd de la politique locale, son concurrent, Cédric Thoma, qui a obtenu l'investiture LR, tente de créer le rassemblement. Ce candidat trentenaire (qui a fondé le Collectif des usagers de la ligne R) en est à sa première campagne en tant que tête de liste et a réussi à engranger quelques soutiens comme le numéro 2 de Geneviève Machery (12,53% des voix au premier tour, elle n'a pas appelé à voter Thoma mais a critiqué le maire sortant).

À gauche, Roseline Sarkissian, qui a obtenu 8,78% des voix au premier tour, n'a pas non plus donné de consignes de vote mais a déclaré que "les oppositions ont travaillé en bonne intelligence pendant la période de crise sanitaire, et nos critiques du bilan de M. Valletoux sont convergentes", rapporte le site Actu.fr, qui souligne que de même, le numéro 2 de sa liste appelle à voter Thoma.

Par ailleurs, Isabelle Olzenski Viennot, candidate arrivée en dernière position avec 6,96%, a elle clairement appelé à voter pour Cédric Thoma.

Mais difficile de penser qu'un changement de majorité aura lieu tant le maire sortant est passé proche de la réélection dès le premier tour.

► Le replay du débat 

Campagne portée par les enjeux écologiques

Chacun des candidats met l'accent sur l'écologie, mais avec des différences notables. Le maire sortant veut réduire l'empreinte carbone de la ville de 40% d'ici à 2030.

Pour cela, il entend favoriser les "mobilités propres" : remplacer les bus diesel, installer des bornes de recharge pour voitures électriques. Il souhaite aussi créer "un réseau de chaleur en biomasse de 5 km pour alimenter un grand nombre de bâtiments publics et privés" ou "Arriver à l’objectif 'Zéro plastique' d’ici 2026 pour toutes les actions et équipements gérés par la Ville".

De son côté, Cédric Thoma veut faire de Fontainebleau une "ville exemplaire de la transition écologique". Parmi les mesures fortes, la création d'une "cuisine centrale intercommunale d’ici 2023 dans les établissements scolaires" avec des produits bios, favoriser l'isolation thermique des bâtiments municipaux, améliorer la desserte de la ligne R du Transilien ou faire de la commune une "ville amie des vélos".

Résultats du premier tour

Comme dans beaucoup de villes de la région, l'abstention a été forte à Fontainebleau : seuls 41,27% des électeurs se sont déplacés lors du premier tour.

Les électeurs ont placé Frédéric Valletoux en première position avec 48,84% des voix, suivi par Cédric Thoma, 22,87% des voix, puis Geneviève Machery (Divers Centre) avec 12,53% des voix.

En-dessous de la barre des 10% viennent Roseline Sarkissian (Union de la gauche) avec 8,78% des voix et Isabelle Olzenski Viennot (Écologistes) avec 6,96% des voix.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections débats interactifs société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter