A Pierrefitte, une famille accuse un élu municipal de lui avoir loué un logement insalubre

Publié le
Écrit par Tom Rousset .

Un adjoint au maire de Pierrefitte-sur-Seine en Seine-Saint-Denis loue depuis 2014 un logement insalubre à une mère et ses six enfants. C’est ce que révèle une enquête de StreetPress.

Un élu socialiste de la mairie de Pierrefitte-sur-Seine louerait depuis six ans un appartement insalubre pour un loyer s’élevant à 1 400 euros par mois à la famille Abbane, selon le média StreetPress. Une affaire d'autant plus embarrassante que cet élu est adjoint au maire en charge de l'Action sociale. Le logement présente notamment des problèmes d’humidité créant de l’asthme chez certains des six enfants de la famille. L’ARS a d'ailleurs déclaré le logement comme étant "insalubre" en janvier dernier. 

StreetPress révèle également un rapport du service Salubrité de la commune de Seine-Saint-Denis. Ce rapport relève une humidité importante, l’absence d’un système de ventilation ou encore une pièce au sous-sol impropre à l’habitation qui s’avère être une cave. L’ARS met également en cause la dangerosité de l’installation électrique du logement et les risques sanitaires encourus par les locataires.

Les élus de Seine-Saint-Denis s’indignent

Dans un tweet, Eric Coquerel appelle à la démission de l’adjoint et à l’accompagnement de la famille sous réserve de confirmation des informations révélées par l’enquête de StreetPress. Le député de la 1ère circonscription de Seine-Saint-Denis a également contacté le préfet du département pour lui demander d’intervenir et de poursuivre la lutte contre les marchands de sommeil et les logements insalubres.

Le député admet que son département fait face à un fléau qui  "doit être combattu avec force". Ce jeudi, un rassemblement en soutien à la famille a eu lieu devant la mairie de Pierrefitte. Bastien Lachaud député de la 6e circonscription du département a lui aussi fait part de son indignation via un tweet.

De son côté, la mairie défend cet élu municipal et affirme qu'il s'agit d'une affaire politique montée par l'opposition.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité