Coronavirus : un campement de migrants évacué ce matin à Aubervilliers

Le campement de la porte d'Aubervilliers évacué en janvier dernier. Plusieurs centaines de migrants s'étaient réinstallés au bord du canal de Saint-Denis à quelques kilomètres sur la commune d'Aubervilliers. / © Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Le campement de la porte d'Aubervilliers évacué en janvier dernier. Plusieurs centaines de migrants s'étaient réinstallés au bord du canal de Saint-Denis à quelques kilomètres sur la commune d'Aubervilliers. / © Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Plusieurs centaines de migrants ont été évacuées tôt ce matin à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis par la police. Le manque d'hygiène et la promiscuité de ce bidonville faisaient polémique.

Par EH/AFP

Cette opération avait été annoncée il y a quelques jours par le préfet de la région Ile-de-France Michel Cadot, dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus.

L'évacuation a commencé à l'aube ce matin. Les exilés ont commencé à monter dans des bus peu après 7 heures du matin pour être emmenés vers plusieurs gymnases et hôtels à Paris et en Seine-Saint-Denis.
 


 A leur arrivée dans les gymnases et hôtels, les migrants seront examinés médicalement par l'ONG Médecins sans frontières (MSF), pour déceler d'éventuels symptômes du coronavirus.
 

Un bidonville insalubre

Entre 300 et 600 personnes avaient été comptées par l'association France terre d'asile. Principalement des migrants originaires de Somalie, du Soudan, d'Afghanistan et du Tchad. L'ONG Médecins du Monde avait dénoncé la semaine dernière la situation sanitaire "innommable" de ce bidonville. Les migrants s'étaient installés sur ce terrain en friche au bord du canal de Saint-Denis après avoit été évacués du bidonville de la Porte D'Aubervilliers à Paris fin janvier. 
 
 


 

Sur le même sujet

Les + Lus