Départementales 2021 en Seine-Saint-Denis : découvrez les résultats définitifs du second tour

Les Séquano-Dionysiens étaient appelés aux urnes ce dimanche 27 juin pour renouveler le Conseil départemental. Découvrez les résultats électoraux à l’issue du second tour.

Second des élections départementales ce dimanche 27 juin.
Second des élections départementales ce dimanche 27 juin. © LOIC VENANCE / AFP

Au total, 784 492 électeurs de Seine-Saint-Denis étaient appelés aux urnes dans les 21 cantons que compte le département pour élire deux conseillers départementaux par canton, soit 42 élus. 

Les résultats du second tour

Découvrez les résultats du scrutin dans votre département.

A Aubervilliers, le tandem UDI-LR fait basculer à droite le fief de gauche avec 55 % des voix. L'UDI Karine Franclet, la maire de la ville, accompagné du LR samule Martin, confirme ses bons résultats municipaux. Le binôme de l'Union des gauches Corinne Narassiguin (PS) et Anthony Daguet (PCF) obtient 45 % des suffrages.

© FTV

A Saint-Ouen, nette victoire de l'actuel maire socialiste Karim Bouamrane en duo avec la communiste Emilie Lecroq qui remporte cette élection avec 65 % des suffrages devant le binôme LR/UDI Marina Venturina et William Delannoy, l'ancien maire de la ville.

© FTV

A Bobigny, le canton est gagné par le tandem communiste Pascale Labbé et Abdel Sadi avec 66,5 % des voix.

© FTV

Stéphane Troussel, le président socialiste sortant du département et son binôme, Zaïnaba Saïd Anzum remportent le canton de la Courneuve avec 68,7 % des voix.

© FTV

Canton de Livry-Gargan : le Rassemblement national se maintenait au second tour mais il a été largement battu par le duo LR Pierre-Yves Martin, maire de Livry-Gargan et Sylvie Paul élu avec 74,2 % des voix. Le binôme RN composé de Jean-François Perier et Françoise Trova ont obtenu 25,8 % des suffrages exprimés. 

© FTV

Canton de Saint-Denis 1 : on devait assistera à un duel à gauche entre le PS et un tandem PCF/LFI. Avec 41,01 % le tandem Corentin Duprey (PS) et Oriane Filhol (Génération.s) étaient en tête devant le binôme PCF-LFI. Mais le candidat communiste a décidé de se désister au profit du binôme arrivé en tête. 

© FTV

Sur le canton de Saint-Denis-2, sans adversaire ce dimanche, le tandem Silvia Capanema (LFI) et du maire de Stains Azzedine Taïbi (PCF) remporte ce second tour avec 100 % des suffrages exprimés.

© FTV

Tremblay-en-France voit la courte victoire du tandem de gauche composé de Dominique Dellac (PCF) et Pierre Laporte (LFI) avec 52,9  % des suffrages exprimés devant le duo de droite, Lynda Aît Mesghat (DVD) et Xavier Lemoine (LR) crédité de 47,2 % des suffrages.

© FTV

Canton de Noisy-le-Grand : battus de peu il y a 6 ans, l’actuelle maire de Noisy-le-Grand, Brigitte Marsigny (LR) et Eric Allemon (UDI) étaient bien décidés à prendre leur revanche sur le duo sortant Emmanuel Constant (PS) et de Frédérique Denis (EELV). Ils n'ont une nouvelle fois pas réussi leur pari et sont battus de peu par L'Union de la gauche. Emmanuel Constant (PS) et de Frédérique Denis (EELV) obtiennent 50,2 % des suffrages.

© FTV

Le premier tour des élections

A l’issue du premier tour, dimanche 20 juin, l’Union de la gauche arrive largement en tête avec 36,23 % des voix, devant l'Alliance républicaine et UDI qui obtient 11,57 % des suffrages. Le Rassemblement national totalise 9,12 %.

Le grand vainqueur de ce scrutin est l’abstention. Un chiffre record avec 75,7 %, en hausse de 12 points par rapport aux précédentes élections départementales.

Les enjeux des départementales en Seine-Saint-Denis

La majorité sortante va-t-elle conserver la direction de ce département considéré comme un bastion de la gauche depuis sa création il y a plus de 50 ans ? A l’issue du premier tour, la bascule du département ne semble plus d’actualité mais la droite espère encore marquer des points.

La majorité départementale s'est réunie sous l’étiquette "Agir nous protège", réalisant l'"Union de la gauche" regroupant les socialistes, les écologistes d'EELV, les Radicaux de gauche, Générations.s et la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS). Les partis socialistes et communistes ont fait des alliances au "cas par cas" selon les cantons et leur possible basculement à droite.

La droite, alliance LR et UDI, compte surfer sur ses bons résultats municipaux. Des villes ancrées traditionnellement à gauche comme Aubervilliers ou Bondy ont basculé à droite. Mais pour ces derniers, le premier tour ne semble pas avoir été à la hauteur de ses espérances. Comme au niveau national, le RN n’a pas percé comme il le souhaitait. Il se maintient au second tour à Livry-Gargan.

Les cantons à surveiller

Canton d'Aubervilliers : la maire Karine Franclet (UDI) en binôme avec le LR Samuel Martin a pu surfer sur ses bons résultats électoraux aux municipales. Le duo comptabilise 41,5 % des suffrages exprimés loin devant le binôme de l'Union des gauches Corinne Narassiguin (PS) et Anthony Daguet (PCF). Ces derniers sont crédités de 23,5 % des voix. 

Canton de La Courneuve : dans son fief, le président du département, le socialiste Stéphane Troussel est largement en tête avec Zaïnaba Saïd Anzum (PS) avec 43,6 % des votes. Ils affronteront le 27 juin le binôme DVG Ali Diouara et Mebrouka Hadjadj qui a obtenu 20,1 % des suffrages exprimés.

Canton de Livry-Gargan : le Rassemblement national se maintient au second tour. Vont s'affronter le duo LR Pierre-Yves Martin, maire de Livry-Gargan et Sylvie Paul crédité de 36,6 % des voix et le binôme RN composé de Jean-François Perier et Françoise Trova. Ces derniers ont obtenu 20,3 % des suffrages exprimés. 

Canton de Noisy-le-Grand : battus de peu il y a 6 ans, l’actuelle maire de Noisy-le-Grand, Brigitte Marsigny (LR) et Eric Allemon (UDI) étaient bien décidés à prendre leur revanche sur le duo sortant Emmanuel Constant (PS) et de Frédérique Denis (EELV). Or c'est bien le tandem PS/EELV qui prend de l'avance avec 33,4 % des suffrages exprimés.

Canton de Saint-Denis 1 : dimanche, on assistera à un duel à gauche entre le PS et un tandem PCF/LFI. Avec 41,01 % le tandem Corentin Duprey (PS) et Oriane Filhol (Génération.s) sont en tête devant le binômePCF-LFI 

Canton de Saint-Ouen : la gauche est en pôle position. La liste de l'Union des gauches du tandem PS/ PCF du maire Karim Bouamrane et Emilie Lecroq remporte 56,4 % des voix devant le binôme LR/UDI Marina Venturina et William Delannoy, ancien maire de la ville. Ces derniers ont obtenu 28,4 % des suffrages exprimés.

Canton de Tremblay-en-France : canton à enjeux, celui de Tremblay-en-France (avec Coubron, Montfermeil et Vaujours), où l'Union des Gauches n’a investi aucun candidat pour favoriser le binôme LFI/ PCF face au RN. En 2015, Jordan Bardella était arrivé au second tour. Cette année le RN n'a pas percé. Il arrive en 3e position avec plus de 22 % des voix. Le tandem de gauche composé de Dominique Dellac (PCF) et Pierre Laporte (LFI) avec 38,7 % des suffrages exprimés devance le duo de droite, Lynda Aît Mesghat (DVD) et Xavier Lemoine (LR) crédité de 35,2 % des suffrages.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections