• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

“Ensemble, Jardinons !” : concombres, fraises, tomates, aubergines comment créer un jardin potager sur une aire de jeux

Avec ce projet collectif, l'ambition est de présenter une autre vision du jardinage et de permettre à tous d’apprendre à jardiner en milieu urbain dans sa ville, dans son quartier, dans sa rue. / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
Avec ce projet collectif, l'ambition est de présenter une autre vision du jardinage et de permettre à tous d’apprendre à jardiner en milieu urbain dans sa ville, dans son quartier, dans sa rue. / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod

Hugo Meunier, le jardinier de " Ensemble, Jardinons ! " se lance un nouveau défi cette semaine ! Il se rend à Clichy-Sous-Bois, en banlieue parisienne. Son objectif : se réapproprier une aire de jeux et en faire un lieu de réunion et d’échanges pour le voisinage en créant un potager partagé.

Par France Montagne

Hugo Meunier, le jardinier animateur de " Ensemble, Jardinons ! " se lance un nouveau défi cette semaine !
Il se rend dans la banlieue parisienne de Clichy-Sous-Bois et plus précisément au square de la pyramide.  / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
Hugo Meunier, le jardinier animateur de " Ensemble, Jardinons ! " se lance un nouveau défi cette semaine ! Il se rend dans la banlieue parisienne de Clichy-Sous-Bois et plus précisément au square de la pyramide.  / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod

Hugo Meunier, le jardinier animateur de " Ensemble, Jardinons ! " se lance un nouveau défi cette semaine !
Il se rend dans la banlieue parisienne de Clichy-Sous-Bois et plus précisément au square de la pyramide

Son objectif : se réapproprier une aire de jeux et en faire un lieu de réunion et d’échanges pour le voisinage en créant un potager partagé qui leur réapprendra le goût du potager, de la cuisine et de la culture des légumes.

Il sera épaulé par les habitants du quartier accompagnés de leurs familles et amis.
C’est ainsi que naît un vrai moment de convivialité et de partage

Comme à chaque session, côté matériel il faut : du géotextile, une ou des jardinières, une perceuse-visseuse et des arrosoirs.

Et des plantes des bien sûr ! Pour cette fois ci, des capucines, des tomates, des aubergines, des salades, du maïs, des concombres, des courges, de la menthe, du basilic, du romarin, du thym...

 
  •  Première étape : nettoyer les lieux et préparer les bacs

 

 Si ça vous va, on va faire des équipes. Nous allons, d'abord,vous montrer comment construire un bac et ensuite on va les faire ensemble. Hugo Meunier, " Ensemble, Jardinons ! "

 

L'ambition ce projet collectif : présenter une autre vision du jardinage et permettre à tous d’apprendre à jardiner en milieu urbain dans sa ville, dans son quartier, dans sa rue.
 
  • Deuxième étape : la mise en place du terreau

Une fois les bacs montés, avant de mettre la terre, il faut fixer le géotextile, un tissu technique qui permet de laisser passer l'eau et éviter que la terre ne moisisse, à l'intérieur à l'aide d'une agrafeuse.

Astuce : si vous n'avez pas de géotextile, trouez une bâche d'une multitude de petits trous et le tour sera joué ! 

Au fond des jardinières, habillées de géotextile, disposez le terreau.
Ne pas hésiter à mélanger deux sortes de terreau
Un terreau normal et un terreau fertilisant, qui favorise la croissance des plantes et améliore la qualité des sols.
 

On mélange les deux sortes de terreau parceque dans le terreau fertilisant il y a du crottin de cheval, des fientes de poules, riches en engrais naturels. Hugo Meunier, le jardinier animateur de " Ensemble, Jardinons ! "

 
 
  • Troisième étape : le plan de plantation


Le plan de plantation est indispensable. 

Y a certaines plantes complémentaires. Il faut en profiter. Hugo Meunier, le jardinier animateur de " Ensemble, Jardinons ! "


Associé à certaines plantes, le basilic va agir comme un repulsif.
Il est judicieux de le planter à proximité de la menthe, des tomates ou des fraises.

Un plant de capucines est très intéressant à ajouter dans un potager. Nous allons donc en positionner un dans chaque jardinière. Les capucines attirrent les pucerons. Si il y en a dans le potager, ils les coloniseront automatiquement. Hugo Meunier, le jardinier animateur de " Ensemble, Jardinons ! "

 
L'ambition de ce projet collectif est de présenter une autre vision du jardinage et de permettre à tous d’apprendre à jardiner en milieu urbain dans sa ville, dans son quartier, dans sa rue. / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
L'ambition de ce projet collectif est de présenter une autre vision du jardinage et de permettre à tous d’apprendre à jardiner en milieu urbain dans sa ville, dans son quartier, dans sa rue. / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
 
  • Quatrième étape : la plantation 


Le geste du jardinier est important, "maintenir la motte entre les deux mains placées vérticalement et bien l'enfoncer de manière à ce qu'il y ait le minimum d'air qui passe entre les racines et le terreau".
 

Quant vous plantez, il faut vraiment éviter qu'il y ait de l'air entre les racines et le terreau, c'est pour ça qu'il faut vraiment appuyer sur les racines. Hugo Meunier, " Ensemble, Jardinons ! "

Hugo, pour les racines, j'ai entendu dire, qu'il fallait les écarter un peu avant de replanter, c'est vrai ? Une participante.

Excatement, l'idée c'est d'un peu de les élargir, de les séparer et ensuite de faire un trou suffisament profond pour qu'elles puissent après s'ancrer dans la jardinière. Hugo Meunier, le jardinier animateur de " Ensemble, Jardinons ! "

 

 
Un moment de convivialité

Pour créer ce potager partagé, Hugo Meunier a convié les riverains du square de la pyramide de Clichy-sous-Bois.
De nombreux parents, enfants et habitants ont répondu présent pour participer à cet atelier.
Certains ne se connaissaient pas. Ils n'avaient jamais eu l'occasion de partager un moment de convivialité, c'est désormais chose faite.
C'est ça aussi, le pouvoir des plantes !
 

En kabilie, chez mes parents, tout venait du potager. Ca aurait été une honte d'acheter des légumes au marché. Mouloud, un participant.

 
Pour créer ce potager partagé, Hugo Meunier a convié les riverains du square de la pyramide de Clichy-sous-Bois.
C'est ça aussi, le pouvoir des plantes ! / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
Pour créer ce potager partagé, Hugo Meunier a convié les riverains du square de la pyramide de Clichy-sous-Bois. C'est ça aussi, le pouvoir des plantes ! / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
 
  • Cinquième étape : le tutorage

 Afin de faire grimper les plantes, telles que les tomates, les courges ou les haricots, Hugo Meunier, propose de construire un treillis.
 

Pour guider les plantes grimpantes, on peut attacher les plants de tomates, par exemple, avec des ficelles. mais attention à ne pas trop serrer les tiges . Hugo Meunier, " Ensemble, Jardinons ! "

 
 Arroser au pied des végétaux évite de brûler leurs feuilles. / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
Arroser au pied des végétaux évite de brûler leurs feuilles. / © France 3 Île-de-France – Pyla Prod
 
  • Sixième étape : l'arrosage

​​​​​En général, après la première plantation, il est plus que conseillé d'arroser.
Cette action, qui doit être généreuse, permet de stabiliser le terreau et les racines des plantes.

Par la suite, un arrosage deux à trois fois par semaine est préconisé.
En cas de forte chaleur, il est recommandé de manière quotidienne, soit très tôt le matin, soit très tard le soir pour que l'eau ne s'évapore pas aussitôt.

Astuce : arroser au pied des végétaux afin d'éviter de brûler leurs feuilles.

 

En fin d'après-midi, Hugo Meunier désigne Mouloud "chef du jardin potager" du square de la pyramide de Clichy-sous-Bois.
Il est désormais le responsable de l'arrosoir, charge à lui, de péréniser ce jardin potager et de faire vivre la dynamique impulsée.
 

J'ai pas de mots pour vous remercier. On est tous là, On a tous participé. Franchement bravo et encore merci. Mouloud, Chef jardinier du square de la pyramide de Clichy-sous-Bois.



Retrouvez cette aventure végétale et citoyenne sur le site internet de France 3 Paris Île-de-France, sur les pages Facebook, You Tube, Tweeter et Instagram et sur le replay de l'émission Ensemble C'est Mieux !.
 

Sur le même sujet

Le restaurant Corleone suscite l'indignation

Les + Lus