Le combat contre l'administration d'un habitant du Blanc-Mesnil "déclaré mort" en 2008

Au Blanc-Mesnil, un homme de 44 ans, déclaré mort en 2008 par la préfecture de Seine-Saint-Denis, se bat pour faire reconnaître qu'il est toujours vivant... C'est l'histoire ubuesque rapportée par nos confères de France Bleu 107.7.

Administrativement mort, mais toujours vivant. C'est l'histoire absurde que vit un habitant du Blanc-Mesnl, en Seine-Saint-Denis. Selon nos confrères de France Bleu 107.1, Farid, 44 ans, vit un cauchemar depuis qu'il a été déclaré mort par la préfecture du département en 2008.

Mariage annulé

Pour cet habitant du Blanc-Mesnil, les ennuis commencent le 26 mai dernier. En déposant une demande de renouvellement de son titre de séjour, Farid "apprend" qu'il est mort en 2008. "On me dit que je suis décédé en 2008. Et elle m'a dit :"Est-ce que vous prouvez que vous êtes vivant ?" Déjà, je suis là !", confie-t-il à France Bleu 107.1.

C'est alors que les ennuis s'accumulent pour Farid, qui va même jusqu'à être soupçonné d'usurpation d'identité. Si aujourd'hui, ces soupçons ont bien été levés, l'habitant du Blanc-Mesnil n'a "toujours pas d'existence administrative", notent nos confères. Avec pour conséquence dommageable pour Farid l'annulation de son mariage, faute de papiers.