Les Troyennes d'Euripide vues par les collégiens d'Aubervilliers

© France 3 IDF
© France 3 IDF

Au Théâtre 13,Laëtitia Guédon met en scène une adaptation des Troyennes d'Euripide. Un travail de création qu'elle a mené de front avec des ateliers auprès de collégiens d'Aubervilliers. Comment auraient-ils réagi, eux, à la place des Troyennes ? Leurs écrits ont été intégrés au spectacle. 

Par Audrey Natalizi

"Que feriez vous-si, comme les Troyennes, vous étiez déracinés, emmenés loin de chez vous ? Avec quoi partiriez-vous ?" C'est par ces mots que la metteuse en scène Laëtitia Guédon interpelle les collégiens d'Aubervilliers. Devant elle, une cinquantaine d'élèves de troisième. Pendant deux heures, elle leur a raconté la guerre de Troie, en utilisant leur langage. Comment les Grecs, par la ruse d'Ulysse, ont triomphé de la cité imprenable après 10 années de combat, comment la ville fut détruite et comment les vainqueurs se partagèrent les femmes. Ces Troyennes, au coeur du récit d'Euripide. Un texte écrit en 415 avant JC mais qui trouve encore écho en nous parce qu'il parle d'errance, de déracinement, d'exil, de mort... des thèmes universels et intemporels.

Avec leurs mots à eux, les élèves ont essayé d'exprimer la douleur de ces femmes. "La nostalgie existe sans doute chez les morts" écrit Garance, 13 ans. Un autre collégien évoque les rivages et les forêts qu'il ne verra plus ... Des textes qui frappent par leur maturité au point que Laëtitia Guédon a décidé de les intégrer à sa pièce, à l'affiche actuellement au Théâtre 13. Pour la metteuse en scène, le choeur, l'expression populaire de la cité, aujourd'hui c'est eux.

Nous avons pu suivre le travail mené par la metteuse en scène au Collège Rosa Luxembourg d'Aubervillers.
Un reportage d'Audrey Natalizi, Frédérique Bobin et Mohamed Chekoumy (montage Gaëlle Potet).
Troyennes au Théâtre 13

Troyennes - Les morts se moquent des beaux enterrements de Kevin Keiss, d'après Euripide, mise en scène Laëtitia Guédon.
Au Théâtre 13 côté Seine, jusqu'au 14 décembre 2014.

1h45 sans entracte - à partir de 14 ans

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Les + Lus