Nouvelle opération d'Extinction Rebellion contre le cimentier Lafarge, à Pantin

Des militants du mouvement écologiste ont organisé ce lundi matin un blocage devant un site du cimentier français, à Pantin (Seine-Saint-Denis). La semaine dernière, plusieurs centaines de membres du mouvement avaient déjà occupé les barges de Lafarge à Paris.
Un militant d’Extinction Rebellion brandit un drapeau aux couleurs du mouvement à Paris, lors d’une manifestation en avril 2019 (illustration).
Un militant d’Extinction Rebellion brandit un drapeau aux couleurs du mouvement à Paris, lors d’une manifestation en avril 2019 (illustration). © LUCAS BARIOULET / AFP
L’opération a commencé tôt ce lundi matin : des militants d’Extinction Rebellion ont organisé une nouvelle action contre Lafarge à Pantin (Saine-Saint-Denis), pointant du doigt la pollution provoquée par l’industrie de la construction. « Des rebelles bloquent les accès routiers d'une centrale béton Lafarge à Pantin, a ainsi annoncé le mouvement sur Twitter. Après une semaine d'occupation sur une barge d'approvisionnement, les militants coupent aujourd'hui tout accès au site. Pour l'arrêt immédiat de tous les écocides ! » Sur les photos diffusées en ligne, on aperçoit quelques militants attachés à un portail du site de Lafarge. « Les blocages continuent », s’est aussi félicitée sur Twitter Youth For Climate Paris-IDF.

« 30 000 tonnes de sable pour 1 km de route »

Dans un communiqué, Extinction Rebellion dit vouloir « dénoncer l'industrie de la construction », indiquant que « 8 % des émissions de CO2 dans le monde » viennent du béton. « Erosion des littoraux, destruction des écosystèmes, disparition des ressources »… Le BTP, critique le mouvement, est « la deuxième industrie la plus polluante après l’énergie ». Extinction Rebellion entend ainsi « mettre fin à l’activité de l’usine pendant une durée indéterminée », « contre la production massive de béton destinée à tous ces projets inutiles et imposées qui émergent en France et son monde ». Lundi dernier, plusieurs centaines de militants de l’association avaient bloqué un autre site de Lafarge : les barges du cimentier, situées dans le 15e arrondissement de Paris. D’après France Bleu Paris, des policiers étaient sur place à Pantin, ce lundi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social écologie environnement