• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Seine-Saint-Denis : les salariés de l’hypermarché Auchan de Villetaneuse se mobilisent face au risque de fermeture

Des salariés de l’hypermarché Auchan de Villetaneuse, accompagnés par des gilets jaunes, tous postés devant le centre commercial. / © N. Metauer / France 3 Paris IDF.
Des salariés de l’hypermarché Auchan de Villetaneuse, accompagnés par des gilets jaunes, tous postés devant le centre commercial. / © N. Metauer / France 3 Paris IDF.

L’hypermarché de Villetaneuse est menacé de vente et – si aucun repreneur n'est trouvé – de fermeture. Alors que l’emploi de 188 salariés est en jeu, certains d’entre eux se sont mobilisés ce samedi après-midi devant le centre commercial.

Par PDB

C’est la toute première action des salariés devant l’hypermarché. A Villetaneuse en Seine-Saint-Denis, une quinzaine d’employés d’Auchan se sont mobilisés pour protester contre le risque de fermeture du magasin.
Soutenus sur place par une quinzaine de gilets jaunes, les salariés se sont postés à l’entrée du bâtiment pour tenter de sensibiliser les clients. L’enjeu semble en effet crucial : plus de 188 salariés d’Auchan et 130 emplois dans le reste des galeries du centre commercial – qui risque par la même de disparaître – sont concernés.

Le risque d’une cessation d'activité fin août

Si l’enseigne Auchan a fait savoir fin mars sa volonté de vendre 21 sites en France, dont six en Île-de-France, rien n’est encore fixé à Villetaneuse. Alors que les négociations sont en cours avec de potentiels repreneurs, la direction sera en mesure de faire une annonce entre fin juin et début juillet.

Du côté politique, la Ville réclame le maintien de l’activité et de l’emploi. Mercredi, comme le raconte L’Humanité, le conseil municipal a voté un vœu demandant au ministre de l’Économie Bruno Le Maire d’« exiger le remboursement de l’argent public perçu par Auchan au titre du Cice » – soit plusieurs centaines de millions d’euros depuis six ans.

Si les négociations échouent, la cessation d'activité est prévue pour le 31 août prochain. Pour ce qui est des salariés, aucune nouvelle mobilisation n’est pour l’instant prévue.
 

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus