Epinay-sur-Seine : une femme mortellement poignardée par son compagnon, qui sortait de prison pour violences et menaces

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jonathan Trullard avec AFP
Ce féminicide, le 104e recensé cette année, s'est produit au pied du domicile de la victime, à Epinay-sur-Seine.
Ce féminicide, le 104e recensé cette année, s'est produit au pied du domicile de la victime, à Epinay-sur-Seine. © THOMAS COEX / AFP

Une femme de 44 ans a été tuée ce vendredi soir à Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. L'auteur des faits, son ancien compagnon, venait de sortir de prison, il avait été condamné pour violences et menaces.

Une femme de 44 ans a été tuée à coups de couteau au pied de son immeuble vendredi soir à Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. L'auteur des faits, son compagnon âgé de 51 ans, venait de sortir de prison après avoir purgé une peine pour violences.

La victime rentrait chez elle vers 19H45 lorsqu'elle a croisé son compagnon qui lui a assené plusieurs coups de couteau. Les policiers arrivés sur place ont tenté un massage cardiaque avant l'arrivée des pompiers, qui ont constaté le décès à 20H37. 

Le mis en cause libéré de détention dix jours plus tôt

L'homme avait été condamné le 25 juillet à un an de prison dont six mois ferme pour des violences et des menaces commises sur sa compagne le 7 juin dernier.
Depuis juillet, cette femme disposait par ailleurs d'un "téléphone grave danger" (qui dispose d'une touche permettant de joindre un service de téléassistance, 24h/24). La Seine-Saint-Denis est le premier département français à avoir expérimenté dès 2009 ce dispositif.

L'appareil a été retrouvé à son domicile après son décès, indique le parquet de Bobigny. La victime avait déclenché ce téléphone le 5 octobre dernier, quand l'homme s'était trouvé en bas de chez elle. Mais l'homme avait quitté les lieux avant l'arrivée des forces de l'ordre.

Une partie du sursis du quinquagénaire avait été révoquée et il était retourné en prison. Il avait finalement été libéré le 17 novembre.

Le 104e féminicide cette année

Les deux filles du couple âgées de 5 et 14 ans n'ont pas assisté à la scène et ont été prises en charge par le protocole féminicide de soutien psychologique mis en place en Seine-Saint-Denis. L'auteur des faits, qui ne demeure plus dans le département, s'est rendu le soir même au commissariat et a été placé en garde à vue.

Selon un récent bilan du ministère de l'Intérieur, 102 femmes ont été victimes de féminicides, c'est-à-dire tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2020. Cette victime est la 104e en 2021, selon le bilan du collectif Féminicides par compagnon ou ex.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.