Visite de Jean Castex à La Courneuve : "Si les paroles sont suivies d’actes on ne pourra que s’en satisfaire"

Le nouveau Premier ministre s’est déplacé dimanche soir auprès des policiers de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Face au message de soutien envoyé par Jean Castex, certains membres des forces de l’ordre disent "rester plutôt prudents".

Jean Castex, le nouveau Premier ministre, face aux policiers de La Courneuve.
Jean Castex, le nouveau Premier ministre, face aux policiers de La Courneuve. © Thomas COEX / AFP
Tout juste nommé, Jean Castex multiplie les messages de soutien envers les forces de l’ordre. Dimanche, dans la soirée, le Premier ministre a effectué une visite à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, avant l'annonce de la composition du nouveau gouvernement ce lundi.

"Je suis ce soir au commissariat de La Courneuve, au contact de celles et ceux qui s'engagent pour protéger nos concitoyens, a affirmé Jean Castex sur Twitter, accueilli sur place par le préfet de police de Paris, Didier Lallement. Je sais qu'ils attendent de nous des actes. Ils viendront. Ils attendent aussi de la reconnaissance et du soutien, ils seront sans failles." Du côté des syndicats, Yvan Assioma, le secrétaire national Île-de-France d’Alliance, dit "rester plutôt prudent" suite à la visite de Jean Castex à La Courneuve. "On a l’habitude des annonces de la part des politiques, mais si les paroles sont suivies d’actes on ne pourra que s’en satisfaire, explique-t-il. Le déplacement est assez symbolique, le Premier ministre vient d’être nommé. Il envoie un message, de plus, en se déplaçant en Seine-Saint-Denis. C’est un département où il particulièrement difficile de travailler pour nos collègues, avec une forte criminalité."

"La police est accusée de tous les maux"

"Le Premier ministre a affirmé dimanche soir son soutien aux forces de l’ordre, alors que la police est accusée de tous les maux dernièrement, y compris par des politiques, poursuit Yvan Assioma. L’ensemble des policiers ont besoin de plus de soutien au quotidien, pas seulement dans les moments difficiles ou dans les moments heureux."

Le travail est plus difficile en Île-de-France qu’en province.

Yvan Assioma, secrétaire national Île-de-France d’Alliance

Le secrétaire national Île-de-France d’Alliance rappelle par ailleurs les attentes du syndicat : "Il y a déjà l’anonymisation des policiers, y compris quand les collègues sont filmés et avec des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Ce qui entraîne des menaces réelles et avérées. On demande aussi un véritable plan Marshall au sein de la police nationale, avec des moyens et une vraie réforme." Le responsable syndical souligne ainsi que le travail est "plus difficile en Île-de-France qu’en province", en demandant entre autre un "déroulement de carrière accéléré" et "une vraie politique de logement".

Auprès des policiers de La Courneuve, Jean Castex a par ailleurs présenté "les questions de sécurité publique" comme faisant partie de ses premières préoccupations. Le déplacement du Premier ministre survient dans un contexte de protestations contre les violences policières.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter