Cet article date de plus de 5 ans

Un squat en banlieue parisienne perquisitionné à la veille de la COP 21

Une perquisition a été menée vendredi matin dans un squat du Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis, occupé par des personnes soupçonnées de pouvoir "troubler l'ordre public pendant la COP 21", la conférence climat de Paris, a appris l'AFP de sources policières.
© France 3 Paris IDF
L'opération a mobilisé une forte présence policière et entraîné le bouclage d'un quartier, a constaté une journaliste de l'AFP. L'intervention a commencé à huit heures, rue Baudin, dans un quartier calme de cette commune plutôt cossue de banlieue parisienne.

"Susceptibles de troubler l'ordre public​"

La perquisition vise à déterminer si les personnes présentes dans ce squat, "une petite vingtaine", sont "susceptibles de troubler l'ordre public pendant la COP 21", qui commence officiellement lundi, a indiqué une source policière.

LIRE aussi : notre dossier consacré à la COP 21

De possibles membres des Blacks Blocs

Selon une seconde source policière, il s'agit d'un squat "d'anarchistes", possibles membres d'un groupe de "Black Blocs". Les groupes hostiles aux institutions, issus de la mouvance anarchiste et regroupés sous l'appellation "Black Blocs", se sont fait connaître par des actions violentes lors des manifestations altermondialistes, en France comme à l'étranger.

LIRE aussi : Black Blocs, hackers et Daech... Ce qui menace la COP 21

Des délégations de 195 pays se retrouvent à Paris pour deux semaines à l'occasion de la COP 21, dans le but de finaliser un accord mondial pour lutter contre le réchauffement climatique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cop21 environnement société écologie réchauffement climatique