Des perturbations sur le RER A et les lignes J et L du Transilien après l'agression d'un cheminot

Le mouvement social entamé ce mercredi à la suite de l'agression d'un conducteur de RER A s'est poursuivi ce jeudi dans la matinée. Le trafic est revenu presque à la normale sur le RER A et la ligne L.

Un conducteur de RER A s'est fait agresser pour avoir rappelé le port du masque obligatoire. (Illustration)
Un conducteur de RER A s'est fait agresser pour avoir rappelé le port du masque obligatoire. (Illustration) © IP3 PRESS/MAXPPP

 

Un trafic très perturbé et interrompu par endroits sur le RER A et sur les lignes J et L du Transilien ce mercredi. Des agents de la SNCF ont entamé un mouvement social pour protester contre "l'agression d'un conducteur sur le RER A".

Ce mouvement s'est poursuivi dans la matinée de ce jeudi 25 février entrainant une importante baisse de la circulation des trains sur ces trois lignes. En fin de matinée, vers 11h, le trafic était presque rétabli sur le RER A ainsi que sur la ligne L. En revanche, la ligne J était toujours touchée par ce mouvement social.

Des usagers à la gare Saint-Lazare mercredi 24 février.
Des usagers à la gare Saint-Lazare mercredi 24 février. © Tania Watine - France 3 Paris Ile-de-France

"Climat anxiogène"

Selon un communiqué de SUD-Rail, un conducteur a été agressé mardi soir "après avoir rappelé à un voyageur que le port du masque était obligatoire".

"Cela se déroulant au départ de la gare de Cergy-le-Haut, l'individu est venu par la suite au niveau de la cabine de conduite pour insulter, menacer et cracher au visage de notre collègue", a précisé le syndicat.

"Le climat anxiogène actuel dans le pays et la déshumanisation des trains et des gares amènent nombre de cheminots, des gares et agents de conduite sur l'Ile-de-France à être seuls, à certaines heures, face à l'usager mécontent ou à l'individu violent qui veut se faire de 'l'institutionnel'", s'alarme SUD.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports