Formation gratuite et CDI à la clef : un géant hôtelier recrute des jeunes franciliens en rupture scolaire

L'hôtel Hyatt Regency (Paris 17e) forme et recrute des jeunes de quartier. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
L'hôtel Hyatt Regency (Paris 17e) forme et recrute des jeunes de quartier. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

19 jeunes Franciliens en rupture scolaire ont bénéficié d'une formation gratuite avec un CDI à la clef. Un programme lancé par le géant hôtelier américain Hyatt en partenariat avec l'association "Les Déterminés".

Par Tania Watine avec MT

Depuis septembre, Bakary, 19 ans, apprend son nouveau métier au Hyatt Regency, l’un des plus grands hôtels de Paris. Il a été sélectionné pour une formation diplômante de 4 mois avec un CDI à la clé. Une chance pour ce jeune de Villejuif (Val-de-Marne) qui a arrêté ses études avant le bac.

"Je trouve que c'est un beau projet parce que ce n'est pas facile de trouver du travail où l'on nous forme directement et où on nous forme derrière", raconte le jeune homme qui ajoute que ses parents "sont fiers".

Fatimata Basambé, femme de chambre, a pris le jeune Bakary sous son aile : "Au début, quand il est venu, on disait, 'ce qu'ils sont jeunes'. Mais avec le temps, ils écoutent et réussissent à faire ce qu'il faut".
Formation gratuite et CDI à la clef : un géant hôtelier recrute des jeunes franciliens en rupture scolaire
Un programme lancé par le géant hôtelier américain Hyatt en partenariat avec l'association "Les Déterminés". - France 3 Paris Ile-de-France - Tania Watine, Louise Simondet et William Sabas
 

Une trentaine de jeunes concernés

En cuisine, Yacine, de Garges-Lès-Gonesse, apprend à être commis de cuisine. Au total, une trentaine de jeunes de quartier suivent gratuitement une formation diplômante dans les différents Hyatt de France.

Un programme né de la rencontre entre Moussa Camara, fondateur de l’association "Les Déterminés" et Michel Morauw, vice-président de Hyatt France. L’un coache des jeunes de banlieue, l’autre peine à recruter.
 

Le recrutement "de plus en plus difficile"

"Dans les années qui viennent, il va y avoir encore entre 200 à 300.000 emplois supplémentaires à fournir dans l'hôtellerie et cela devient de plus en plus difficile. Donc il y a un vrai besoin. Le programme que l'on développe, c'est un programme gagnant-gagnant", explique le dirigeant hôtelier.

"Il faudrait que plus d'entreprises fassent ce choix d'aller chercher des profils qui n'ont pas forcément accès à ces emplois et de faire le pari de leur faire confiance et de les faire monter en puissance. Parce que dans ces quartiers, des talents, il y en a", poursuit Moussa Camara.

Les jeunes qui le souhaitent comme Bakary commenceront leur CDI en février. En recrutant dans les quartiers, le groupe hôtelier espère former 250 nouveaux salariés en 5 ans.
 

Sur le même sujet

Les + Lus