Le projet EuropaCity rassemble contre lui, des agriculteurs aux écologistes

LE PROJET EUROPACITY / © EUROPACITY
LE PROJET EUROPACITY / © EUROPACITY

150 personnalités, de l'altermondialiste Naomi Klein aux agriculteurs de la FNSEA, se mobilisent contre le projet de méga-centre commercial et de loisirs aux portes de Paris, porté par Auchan et l’investisseur chinois Wanda.

Par Pierre De Baudouin

3,1 milliards d'euros d’investissement, 80 hectares de surface, 31 millions de visiteurs attendus chaque année… Le colossal projet EuropaCity, censé donner naissance à un centre touristique et commercial d’ici 2024, rassemble largement contre lui. Porté par un consortium franco-chinois, le futur complexe – entre infrastructures hôtelières et équipements culturels – est encore une fois attaqué par ses opposants.
José Bové, Pierre Rabhi, Corinne Lepage mais aussi l’auteur altermondialiste Naomi Klein et même la présidente du syndicat agricole FNSEA Christiane Lambert… 150 personnalités signent une lettre ouverte « contre la folie Europacity » dans Libération. Un appel à annuler le projet, prévu pour être construit au Triangle de Gonesse, sur la plaine de France.

Des écolos à la FNSEA

Selon les critiques, EuropaCity « engloutirait sous le béton 80 hectares de terres agricoles, parmi les plus fertiles d'Europe ». Le texte conteste aussi la promesse de création de 10.000 emplois des promoteurs du projet, qui « menace au contraire les grandes surfaces existantes ».
Dans la lettre, les opposants rappellent l’avis négatif du commissaire-enquêteur chargé de rendre un avis sur la révision du plan local d'urbanisme (PLU) de la commune de Gonesse.

Si le projet avait déjà provoqué une manifestation début octobre à Paris, malgré les opérations séduction des promoteurs, la construction d’EuropaCity doit toujours commencer en 2019.

A lire aussi

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus