Réchauffement climatique : Neuville-sur-Oise (94) et son Cocott'arium !

© France 3 Régions
© France 3 Régions

Neuville-sur-Oise (94)  a inauguré l'an dernier le premier "Cocott'arium" de France. Un poulailler urbain à disposition des habitants qui souhaitent recycler leurs déchets alimentaires. Un petit pas supplémentaire dans la lutte pour le climat. 
 

Par Christian Meyze

 
Cocott'arium est une entreprise d'économie sociale et solidaire qui propose de mettre des poules en ville pour éduquer, recycler et partager. / © France 3 Paris IDF
Cocott'arium est une entreprise d'économie sociale et solidaire qui propose de mettre des poules en ville pour éduquer, recycler et partager. / © France 3 Paris IDF
Jusqu'à présent, il y avait "le rat des champs" et son cousin "le rat des villes".
Désormais, il y a : "la poule des champs" et sa cousine "la poule des villes" logée, nourrit et blanchit.
 

Neuville-sur-Oise accueille le premier  Cocott'arium de France


Un projet qui a prit son envol au premier semestre 2018 sur une idée originale de Aurélie Deroo


Une poule ca mange tout !


Le projet d'Aurélie Deroo, qui a imaginé le Cocott'arium, part bien sûr de ce que chacun sait : les poules, ça mange de tout ... et somme toute, ça mange beaucoup.
Chacune d'entre elle peut ingurgiter jusqu'à 150 kilos de déchets organiques par an.

Partant de ce constat, elle a imaginé un poulailler que l'on installe en ville, à portée et à disposition de chacun, et notamment de tous les habitants qui n'ont pas de jardin ni de poules.
Une idée que la jeune femme à présenté en juillet 2017 à l'EBN Congress qui réuni tous les professionnels de l’innovation et incubateurs des 4 coins du globe

L'objectif, c'est bien sûr d'éliminer une partie, la partie organique, du contenu des poubelles.
Pour l'instant, le Cocott'arium de Neuville sur Oise est unique.
C'est un prototype expérimental qui fonctionne assez bien.
Mais sa créatrice entend bien le proposer à d'autres municipalités et collectivités une fois que le projet aura démontré son utilité.
Reportage Tania Watine et Isabelle Audin 

Sur le même sujet

Les + Lus