Créteil - Face au coronavirus, l'hôpital Henri-Mondor ouvre en urgence son nouveau bâtiment de réanimation

A peine achevé, le nouveau bâtiment de réanimation du CHU Henri-Mondor à Créteil est prêt à accueillir les patients atteints du Covid-19, le 9 avril 2020; / © BERTRAND GUAY / AFP
A peine achevé, le nouveau bâtiment de réanimation du CHU Henri-Mondor à Créteil est prêt à accueillir les patients atteints du Covid-19, le 9 avril 2020; / © BERTRAND GUAY / AFP

Prévu depuis cinq ans mais terminé à la hâte en raison de l'épidémie de coronavirus, un nouveau bâtiment de réanimation de l'Hôpital Henri-Mondor de l'AP-HP à Créteil est ouvert depuis ce jeudi 9 avril pour accueillir les patients atteints du Covid-19.

 

Par France 3 IDF/ VP

La nouvelle aile du CHU Henri-Mondor aurait dû être achevée au mois de mai et livrée au mois de septembre prochain mais la crise sanitaire a tout accéléré. Avec cinq mois d'avance donc le bâtiment Rbi (Réanimation Blocs Interventionnel) s'apprête à accueillir des patients atteints du COVID-19.

C'est le groupe aéronautique Dassault qui a contribué à cet effort. Le montant des dons n'a pas été indiqué par l'AP-HP. Pour l'instant l'ouverture est partielle, 40 lits sont déjà mis à dispositions mais à terme 85 patients pourraient y être accueillis. Selon le communiqué de l'AP-HP le bâtiment comprendra 55 lits de réanimations, 30 lits de soins critiques et un niveau entièrement consacré au bloc opératoire composé de 21 salles et 41 lits de réveils.

Voir la vidéo réalisée dans le nouveau centre de réanimation tournée
par l'AP-HP
 
Un nouveau bâtiment de réanimation du CHU Henri-Mondor

Des médécins et infirmiers réanimateurs appelés en renfort

De quoi cependant faire un peu plus de place dans l'établissement déjà saturé par l'arrivée des malades. Pour faire face à la crise du coronavirus une dizaine de soignants de Brive-la-Gaillarde sont déjà venus en renfort. Ils ont relayé d'autres équipes en provenance de toute la France. Au total 150 professionnels se sont portés volontaires. Et pour cette importante unité de réanimation dirigée par le professeur Armand Mekontso Dessap, il va falloir encore mobiliser un grand nombre de personnel. Un appel aux volontaires est lancé par la Société de réanimation de langue française
 

Selon les services de l'AP-HP, cette nouvelle aile nécessite le recrutement de 60 professionnels médicaux et de 240 professionnels paramédicaux. Selon le communiqué "Une cellule RH dédiée a été mise en place afin d’accélérer la recherche de candidats et leur sélection. Le recrutement le plus critique concernait les médecins anesthésiste et réanimateurs, les médecins intensifs de réanimation, ainsi que du personnel infirmier compétent en réanimation, et du personnel médico-technique (manipulateurs radio, masseurs kinésithérapie)." 

Des patients en provenance de la région et de toute le France

L'unité installée dans ce nouveau bâtiement doit accueillir les patients orientés par la cellule de crise centrale de l’AP-HP. Ces malades gravement touchés par le virus ont été soignés dans d'autres hôpitaux et des établissements privés de toute l'Ile-de-France.
Le service sera également un soutien médical à d’autres régions ou pays, dont la capacité de lits de réanimation serait dépassée.
 

Sur le même sujet

Les + Lus