• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Maltraitance présumée à l'Ehpad d'Arcueil : l’aide-soignant condamné à cinq ans de prison ferme

L’Ehpad d’Arcueil, dans le Val-de-Marne. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
L’Ehpad d’Arcueil, dans le Val-de-Marne. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Une lourde peine : le parquet avait requis cinq ans de prison dont un avec sursis contre l’aide-soignant, soupçonné d’avoir violemment agressé et insulté une pensionnaire de 98 ans à l'Ehpad d'Arcueil. 

Par PDB

Les images fournies par la famille, montrant une femme de 98 ans insultée, giflée et victime de coups de pied, semblent particulièrement violentes. Ce vendredi devant la justice, l’aide-soignant soupçonné de maltraitance à l'Ehpad d'Arcueil (Val-de-Marne) a été condamné à cinq ans de prison ferme.

La décision va donc plus loin que l’accusation, qui avait requis plus tôt dans la journée cinq ans de prison dont un avec sursis. Maintenu en détention, l'homme a également reçu l'interdiction définitive d'exercer sa profession.

Une caméra placée dans la chambre de la pensionnaire

L’homme – aujourd’hui en détention provisoire – avait été arrêté en février dernier, suite à une plainte des enfants. Ces derniers avaient pris l’initiative de mettre en place une caméra de vidéosurveillance dans la chambre de leur mère.

Suite à l’agression présumée, la veille dame s’était vue prescrire 90 jours d'ITT (incapacité totale de travail), victime d'une « fracture spontanée du fémur ». D’après nos confrères du Parisien, d'autres familles de pensionnaires ont été entendues et, jeudi, une seconde plainte a été déposée.

L'Ehpad d'Arcueil, géré par le groupe Adef Résidences, a reconnu un incident et indiqué qu'il s'agisait d'une « maltraitance grave ». 

Sur le même sujet

Une partie des candidats de Cédric Villani sélectionnés par tirage au sort

Les + Lus