A Villejuif, le local de l’association politique du maire vandalisé

Franck Le Bohellec, maire LR de la commune de Villejuif (Val-de-Marne), a constaté vendredi que le local associatif de son groupe politique « Villejuif Dynamique avance » avait été vandalisé dans la nuit. L'élu a porté plainte.
 
Le local associatif du groupe politique du maire LR de Villejuif, "Villejuif Dynamique avance", a été vandalisé dans la nuit du 27 au 28 décembre.
Le local associatif du groupe politique du maire LR de Villejuif, "Villejuif Dynamique avance", a été vandalisé dans la nuit du 27 au 28 décembre. © Facebook / Franck Le Bohellec
Des vitres cassées, des palettes en bois et un sapin de Noël ficelé. C’est le spectacle qui attendait le maire Les Républicains (LR) de Villejuif, Franck Le Bohellec, vendredi matin. La permanence de son local associatif « Villejuif Dynamique avance », a été saccagée dans la nuit de jeudi à vendredi.

Dans une publication sur sa page Facebook, le maire se dit « scandalisé et choqué par cet acte ». Il précise : « la présence de bois et d’un sapin solidement attaché à la grille laisse peu de doute quant à la volonté d’incendier ce local associatif ».L'élu dénonce dans cette même publication l'attaque d'un "véritable laboratoire citoyen", "espace de liberté essentiel pour construire l’avenir de notre ville"

 Les municipales 2020 en ligne de mire

Anciennement local du maire Franck Le Bohellec (élu en 2014), ce dernier avait décidé fin décembre 2017 d’en faire une permanence de son groupe politique, en vue des municipales de 2020. 

La campagne pour les élections à venir s'organise déjà depuis plus d'un an : après l'ouverture par le maire de cette permanence, le Parti Communiste avait dans la foulée annoncé sa tête de liste, et la République en Marche proposé une ébauche de "plateforme programmatique". En 2014, la liste de l'Union de la Droite avait recueilli près de 49% des suffrages, contre 43,5% pour la liste d'Union de la Gauche.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique les républicains