À Trappes la plage urbaine rénovée pour 3,4 millions d'euros rencontre un franc succès

À Trappes, dans les Yvelines, c'est la plage qui vient aux enfants, et non l'inverse. La ville a décidé d'investir massivement dans des travaux de rénovation de la piscine municipale, pour rendre accessible à tous ces nouveaux espaces de jeux et de détente.

Sur la plage de Trappes, il n'y aura ni coquillages, ni crustacés, mais bien plutôt toboggans et piscine pour tous. La plage urbaine a fait peau neuve cette année, pour permettre à ceux qui ne partent pas en vacances de s'offrir quelques moments de détente.

"Un site d'autant plus apprécié et respecté qu'il a été imaginé par les Trappistes", confie Ali Rabeh, le maire (Générations.s) de Trappes. "L'aire de jeux d'eau a été choisie par les enfants des centres de loisirs, ils ont voté à plusieurs centaines et c'est celle-là qu'ils ont souhaitée", détaille-t-il. Des aménagements dont le coût total s'élève à 3,4 millions d'euros, financé par la municipalité et pour un tiers par le département des Yvelines.

Gratuit pour tous les Trappistes

La rénovation du complexe Jacques-Monquaut permet ainsi de garantir à tous les Trappistes un droit aux vacances. Un droit qui aurait pu être menacé à l'image de certaines communes franciliennes qui ont décidé d'annuler leur programmation estivale à la suite des violences urbaines survenues après de la mort de Nahel à Nanterre.

Mais pour le maire de Trappes, Ali Rabeh, annuler l'ouverture de Trappes-plage aurait été injuste. "Il n'était pas question de punir des gamins qui ont parfois trois, quatre ans et qui n'y sont pour rien dans ce qui s'est passé dans notre ville, dans notre pays depuis quelques semaines. Et qui mérite de passer un bel été", confie-t-il au micro de France 3 Paris IDF.

Mission réussie, depuis son ouverture, Trappes-plage ne désemplit pas. "Je viens très souvent à Trappes plage parce que c'est cool quand il fait chaud", raconte une jeune fille aux journalistes de France 3 Paris, Valentine Ponsy et Méryl Loisel. 

"Avant il n'y avait que du sable, la piscine était payante. Maintenant c'est efficace, c'est gratuit", confie un petit garçon, lunettes de piscine sur la tête. En effet, l'entrée ne coûte rien aux habitants de la commune. Ouvert tous les jours, le site fermera ses portes le 19 août prochain.