Yvelines : une carte de voeux envoyée par un commissaire de police crée la polémique

Un commissaire de police de la circonscription de Plaisir a été suspendu après l'envoi d'une carte de voeux sur laquelle y figurent un dessin satirique de Wingz et des propos à connotation raciste de la part d'un policier. L'auteur du dessin s'est dit surpris par l'utilisation qui en est faite. 

Un commissaire de police des Yvelines suspendu suite à l'envoi d'une carte de voeux.
Un commissaire de police des Yvelines suspendu suite à l'envoi d'une carte de voeux. © Radio France/Maxppp

Cette carte de voeux envoyée par un commisaire de police de la circonscription de Plaisir dans les Yvelines suscite un tollé et les propos que l'on peut y lire résonnent étrangement alors que l'institution policière est secouée par des accusations de racisme. On peut y voir un policier s’adressant à un homme noir : "Rapprochez-vous un peu. Mon taser recharge sur l'allume-cigare". Le croquis repris sur la carte de voeux est l'oeuvre du dessinateur de presse Wingz.

Un dessin satirique pour dénoncer les violences policières

Contacté, l'auteur de ce dessin de presse, Wingz, se dit surpris par l'utilisation, sans son accord, de son dessin. "C'est un dessin qui date du mois d'aôut 2015 et qui fait partie d'une série que j'ai réalisée pour dénoncer les violences policières aux Etats-Unis. Un homme noir est mort dans un aéroport tasé par un policier. Il y avait eu plusieurs bavures et ces dessins ont été faits en réaction à cela. Le message initial était de dénoncer la facilité qu'ont les policiers à tirer sur les populations noiresCe dessin souligne également le manque de moyens de la police", explique-t-il.

"En ce moment, avec ce qui s'est passé dernièrement, je pense, que le fonctionnaire doit avoir, je ne sais pas si l'on peut appeler ça comme cela, un devoir de réserve. Je comprends que cela passe mal", a-t-il ajouté

Le dessinateur de presse Wingz ne souhaite pas donner de suites judiciaires à la reprise de son oeuvre sans son autorisation.

Le commissaire a été suspendu

Entendu vendredi 8 janvier par l’IGPN, la police des polices, l'auteur de cette carte de voeux a été suspendu à titre conservatoire par son ministre de tutelle.

"Dès que j'ai eu connaissance de cette carte de voeux, l'Inspection générale de la police nationale a été saisie et a déjà entendu ce commissaire (vendredi). Je l'ai suspendu à titre conservatoire", a tweeté le ministre de l'Intérieur ce samedi 9 janvier.

           

Selon une source syndicale des Yvelines contactée par l'AFP, la carte de vœux a provoqué "un tollé en interne" au sein du commissariat de Plaisir. Les fonctionnaires ont été choqués d'être associés à cette carte. "C'est l'incompréhension. Ça jette le discrédit sur l'ensemble du commissariat", a ajouté cette source à l'AFP.

La police a été entachée ces derniers mois par plusieurs affaires mêlant violences policières et accusations de racisme, dont le tabassage du producteur de musique noir Michel Zecler et l'évacuation controversée d'un camp de migrants place de la République à Paris.

Le SCPN, syndicat des commissaires de police a également réagi sur les réseaux sociaux aujourd'hui appelant à une sanction mesurée et réfutant "un acte raciste".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité