Corps retrouvé dans un train vide : un Libyen qui serait mort de froid

© IP3Press/MaxPPP
© IP3Press/MaxPPP

L'homme de 41 ans n'aurait pas subi de violences.

Par France 3 Paris IDF (avec AFP)

Le corps retrouvé mercredi dans un wagon au Technicentre de la SNCF à Saintes (Charente-Maritime) est celui d'un ressortissant libyen de 41 ans. Les examens pratiqués sur le corps par l'Institut médico-légal de Poitiers n'ont pas permis de certifier le décès ni la cause de celui-ci, indique le parquet, même si l'hypothermie est une hypothèse probable. Toutefois "il n'y a pas de signe d'intervention violente d'un tiers", a précisé Christelle Bellet, la vice-procureure de Saintes.

Le train était parti, a priori vide, de Trappes (Yvelines), pour maintenance. C'est un employé de la SNCF qui a découvert le corps, à son arrivée à Saintes. L'enquête a permis d'établir que la victime, née en janvier 1977 à Tripoli, était domiciliée à Rouen. Mais elle n'a pas à ce stade permis d'établir pourquoi cet homme se trouvait dans le wagon.

Sur le même sujet

Renault Flins augmente sa production

Les + Lus