Le fils d'un élu d'une commune des Yvelines agressé par deux personnes suspectées d'être membres de l'ultradroite

Dans la soirée de dimanche, un homme de 38 ans, fils d'un élu d'un adjoint au maire de Viroflay dans les Yvelines a été agressé par deux personnes présumées appartenir à la mouvance de l'ultradroite. Les agresseurs ont été mis en garde à vue. La victime transportée à l'hôpital a porté plainte.

Dans la soirée de dimanche soir vers 21 heures 20 à Viroflay dans les Yvelines, un homme surprend deux personnes en train de taguer des inscriptions comme "nazi et fier ", des croix gammées, une croix celtique, ainsi que l'inscription anti-police "ACAB" et "fuck antifa" sur le mur en béton de la propriété d'un adjoint au maire. L’homme âgé de 38 ans se trouve être le fils de l'élu. Il s'oppose aux dégradations. Les deux auteurs s'en prennent à lui, le frappent et le gazent à l'aide d'une bombe lacrymogène.

Les agresseurs s'enfuient et sont finalement interpellés 500 mètres plus loin par un équipage de la BAC de Versailles. Soignée pour une plaie ouverte à l'arcade, la victime a déposé plainte. Son père aussi dénonçant des inscriptions et des tags "atterrants".  

durée de la vidéo : 00h02mn43s
L'interview de Louis le Pivain, père de la victime et adjoint au maire de Viroflay ©Méryl Loisel / Antoine Marguet France 3 Paris Ile-de-France

Les agresseurs sont un homme de 18 ans et une adolescente de 16 ans suspectés d'être membres de l'ultradroite. L'adolescente est la sœur de Marc de Caqueray-Valménier, un des leaders de l'ultradroite, ancien chef du groupuscule des "Zouaves Paris" dissous en janvier 2022. Il est notamment poursuivi pour avoir tabassé des militants de SOS Racisme lors d'un meeting d'Éric Zemmour en 2022 à Villepinte. L'un des deux agresseurs serait fiché S, selon une source policière.

Ils ont été placés en garde à vue lundi après-midi pour "violences avec arme en réunion, dégradations en réunion et outrage", a indiqué le parquet de Versailles ce lundi.

Plus tôt dans la journée de dimanche, des tags nazis et antisémites avaient également été constatés à Versailles sur une palissade appartenant à la mairie, avait indiqué la même source policière le jour même, sans que la découverte n'entraîne d'interpellations.


 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité