Ouverture de la chasse à Rambouillet : les chasseurs doivent respecter des règles strictes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elie Saïkali
La chasse au grand gibier est ouverte en forêt de Rambouillet depuis ce vendredi 5 novembre.
La chasse au grand gibier est ouverte en forêt de Rambouillet depuis ce vendredi 5 novembre. © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Pendant les quatre prochains mois, jusqu’au 28 février 2022, les chasseurs vont s’adonner à la recherche de cervidés et de sangliers dans la forêt de Rambouillet lors de battues dans le cadre de la chasse au grand gibier.

Depuis ce vendredi 5 novembre, la forêt domaniale de Rambouillet (dans les Yvelines) accueille les premières battues de la chasse au grand gibier. Rappellons qu'elle autorise déjà la chasse à courre depuis mi-septembre 2021. Située à 40 km au sud de Paris, proche de la route nationale 10, cet espace vert s’étend sur près de 14 000 hectares et est — au même titre que toutes les forêts domaniales — géré par l’Office nationale des forêts (ONF).

Pendant les quatre prochains mois, jusqu’au 28 février 2022, les chasseurs vont ainsi s’adonner à la recherche de cervidés (cerfs, biches, chevreuils) et de sangliers. L’objectif est de préserver la forêt. "Présents en trop grand nombre, ces animaux consomment en quantité importante les jeunes arbres, compromettent ainsi la croissance et le renouvellement des peuplements forestiers et appauvrissent la diversité des essences, notamment celles adaptées au changement climatique", précise l’ONF. La chasse ne s’effectuera cependant que deux jours dans la semaine : le lundi sur le côté ouest de la N10, et le vendredi sur le côté est. "Il n’y a pas de chasse durant les congés scolaires et les week-end", ajoute Agnès Legrand, représentante de l'association des Chasseurs de grand gibier des Yvelines (ACGGY).

Détail important : la forêt domaniale de Rambouillet est aussi la deuxième plus fréquentée d’Île-de-France, après celle de Fontainebleau (Seine-et-Marne). Les promeneurs ont ainsi de grandes chances de croiser des chasseurs. Et entre les deux, la cohabitation peut se révéler compliquée, surtout au vu des récents événements survenus en Ille-et-Vilaine (Bretagne). La semaine dernière, un automobiliste avait alors été accidentellement blessé par un tir d’arme à feu. Il est décédé jeudi. Le tireur, âgé de 70 ans, participait à une action de chasse. Il a été mis en examen pour homicide involontaire. Dans ce contexte, les chasseurs s’organisent.

Un panel de règles à respecter

Et à Rambouillet, on tente de faire le maximum pour éviter que des accidents se produisent. "Nous avons des règles de sécurité à respecter. On fait en sorte que la population soit prévenue", ajoute Agnès Legrand, expliquant par ailleurs ne jamais avoir été témoin ou déploré un quelconque accident en plus de trente ans de chasse au sein de la foret de Rambouillet. Ces règles sont imposées par la Fédération nationale de la chasse.

En forêt de Rambouillet, on ne peut pas chasser n’importe comment et n’importe où.

Agnès Legrand

"Lorsqu’on va prendre une parcelle qu’on va traquer, on met des panneaux d’affichage au bord des routes. A l’intérieur de la forêt, on prévient la population à chaque intersection et à chaque chemin. Nous sommes tous avec des gilets fluorescents et les chasseurs n’ont pas le droit de bouger de poste pendant la traque", détaille Agnès Legrand. Les chasseurs ont également un angle de sécurité à respecter, et dans lequel il n’ont pas le droit de tirer. "Il est de 30 degrés (…) ils ne peuvent tirer que dans des distances raisonnables comprises entre 10 et 15 mètres, et après avoir précisément identifié leur cible", ajoute-t-elle, précisant que les tirs "sont fichant en direction du sol" et qu’"on ne tire uniquement lorsqu’on sait qu’on est en sécurité pour pouvoir tirer".

D’autant que la cueillette des champignons est encore d’actualité, "la prudence est donc nécessaire". Mme Legrand rappelle enfin que les zones définies pour chasser au sein de la forêt sont géographiquement bien définies. "En forêt de Rambouillet, on ne peut pas chasser n’importe comment et n’importe où. Toute la forêt n’est pas chassée, du moins en ce qui concerne la chasse à tir", conclut-elle.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.