Yvelines : un détenu retrouvé pendu au centre pénitentiaire de Bois-d'Arcy

Un détenu du centre pénitentiaire de Bois-d'Arcy dans les Yvelines est mort par pendaison dans la nuit de jeudi à vendredi.

Un détenu est mort par pendaison dans sa cellule du centre pénitentiaire de Bois-d'Arcy dans les Yvelines. Les pompiers ont été appelés, peu après 5h30 vendredi matin pour "un détenu pendu dans sa cellule".  Le détenu a été ensuite déclaré décédé par le médecin du SMUR, a indiqué le SDIS du département.
Le parquet de Versailles a été saisi, a précisé la direction de la prison.

Selon une source judiciaire, il s'agirait d'un homme de 28 ans qui avait été condamné à 22 ans de réclusion criminelle devant la cour d’assises des mineurs pour l'assassinat de Maxime Roussel, un adolescent de 14 ans tué à Etouvans dans le Doubs en 2012. Le jeune garçon avait été assassiné d'une vingtaine de coups de couteaux puis son corps avait été brûlé. Jugé en 2014, l'homme avait bénéficié cet été d'une permission de sortie et n'était pas rentré à la prison de Bourg-en-Bresse où il purgeait sa peine. Il avait été arrêté en Normandie après avoir agressé au cutter un chauffeur de taxi à Saint-Forget dans les Yvelines le 31 août. Lors de l'expertise psychologique réalisée dans le cadre de cette instruction, l'état dépressif de cet homme avait été évoqué.

C'est le deuxième suicide en six mois à la prison de Bois d'Arcy. En décembre dernier, le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) avait émis une recommandation rare concernant cette maison d'arrêt "surpeuplée": y "suspendre les incarcérations", après avoir constaté des "conditions de détention indignes", notamment un taux d'occupation de 165%. 
Au moment du contrôle effectué mi-septembre, la maison d'arrêt comptait 867 détenus pour 530 places théoriques.

Avec AFP