Bureau Veritas: 2ème jour de grève au Datacenter de Nantes

© France3 Nantes
© France3 Nantes

A l'origine du conflit, le projet de délocalisation vers l'Inde du centre mondial de production informatique de la société Bureau Véritas, aujourd’hui basé à Nantes. 40 emplois sont en jeu.

Par Evelyne Jousset

Arrêt de la délocalisation
Pour avec une garantie sur l’emploi les 40 salariés demandent  l'arrêt du plan de délocalisation des tâches vers l’INDE et l'ouverture du centre en 2X8heures pour répondre à la forte croissance de Bureau Veritas. Car la demande est là et la société n'est pas en difficulté.

Numéro 2 mondial
Bureau Veritas est le numéro deux mondial dans le domaine du contrôle et de la certification. Son actionnaire majoritaire est Wendel investissement (Ernest Antoine Seillière) grand gagnant puisque l’entreprise dégage des bénéfices considérables, 120 millions d’Euros distribués à l’actionnaire en 2011 contre 90 millions distribués en 2010.
Une rencontre avec entre les syndicats, la direction et la DRH n'a rien donné.

Urgence d'une politique de transparence
Pour les syndicats elle commencerait par la Communication des budgets prévisionnels 2013, 2014, 2015,  la contractualisation des primes d’astreintes et la communication d’un plan de formation.

Sur le même sujet

Les + Lus